TVRS

TVRS

Blogue

St-Lambert : Fusion avec Longueuil ?

| Par Gilles Pétel,
| Blogue, Les billets de Gilles
| 6 commentaires

Que se passe-t-il à St-Lambert, ville officiellement créée en 1857, actuellement dirigée par l’administration Lortie-Brunet, et qui semble se diriger inexorablement vers une fusions avec Longueuil. Parce que Brossard, semble-t-il, n’en voudra pas… ou du moins, pas à n’importe quel prix ! Devant le fardeau fiscal qui s’alourdit constamment, plusieurs citoyens commencent à y songer sérieusement. D’ailleurs, et c’est assez étonnant, un des plus grands défenseurs des administrations municipales précédentes et de la défusion, le propriétaire de l’hebdomadaire local “St-Lambert Journal” David Leonardo, y fait même allusion dans son édition du 16 mars, tout en parlant de “Lortie-ville, alias St-Lambert”. Ça en dit long sur la situation de la “Plusse belle ville” de la Rive-Sud. Majoritairement anglophone au début du siècle dernier, la ville, selon les dernières statistiques, est maintenant majoritairement francophone, habitée de plus en plus par de jeunes familles à revenus élevés. Ce changement, comme dans d’autres villes québécoises majoritairement anglophones, a commencé à s’opérer avec la venue au pouvoir du Parti Québécois en 1976. Et la campagne de peur de la famille Bronfman à l’époque, n’est pas étrangère à ce phénomène. On se souvient la déclaration de Charles Bronfman, alors propriétaire des Expos de Montréal, une équipe de la ligue Nationale de basbeall, qui criait sur tous les toits, peu avant les élections provinciales de 1976, que si le P.Q. l’emportait, il serait obligé de déménager les Expos à Plattsburgh! Et c’est sans compter le défilé bien orchestré des fameux camions de la Brinks aux frontières américaines. Mais revenons à notre propos. Entre 2002 et 2006, la ville était devenue l’arrondissement St-Lambert/LeMoyne. Puis, ce fut le référendum, suivit de la défusion. Selon à peu près toutes les études menées pendant la campagne réfendaire sur la défusion, le résultat était le même. Boucherville, St-Bruno et Brossard étaient géographiquement et financièrement – surtout à cause de la richesse de leur parc industriel respectif – en mesure d’y faire face, mais St-Lambert se dirigerait vers un gouffre financier intolérable si elle défusionnait. Et petit à petit, le temps donne raison à ceux et celles qui prévoyaient l’essoufflement de la “Plusse belle ville” de la Rive-Sud. Le fardeau fiscal des payeurs de taxes augmente sans cesse, devient insoutenable, tandis que les services diminuent.

Maximus in minimus

Les revers de l’administration Lortie-Brunet n’en finissent plus, “le diable est aux vaches”, comme on dit chez-nous. Emprunts rejetés par les citoyens, parc Gordon, décorations à 100,000$, Montreal Country Club, citoyens dégoûtés de la façon dans les travaux d’infrastructures ont été menés l’été dernier rue Victoria et tout autant dégoûtés des opérations de déneigement cet hiver, alouettes…Il m’a suffit d’ailleurs, de me déplacer en auto dans le quartier Préville, de St-Lambert, là où on retrouve de superbes résidences, pour le constater. J’avais l’impression de circuler  dans un quartier tiers-monde, tellement le déneigement et le déblaiement des rues étaient lamentables et laissaient à désirer. Deux véhicules pouvaient difficilement se rencontrer. C’est sans parler comment pouvaient se déplacer les piétons du quartier sur ces rues encores enneigées et glacées. Et, tenez-vous bien, c’était jeudi dernier, 17 mars! J’imagine quelles étaients alors les conditions en janvier et février. Mais, le maire Brunet continue à dire que la dette est sous contrôle… sous contrôle des créanciers sans doute, qui vont un jour, forcer St-Lambert à mendier une fusion avec Longueuil ! Ah oui, j’oubliais, St-Lambert a aussi perdu sa bataille de taxations contre le Montreal Country Club. Et puis, à bien des égards, l’administration Lortie-Brunet confond la devise de St-Lambert qui est “Maximus in minimus”. Cela ne veut pas dire “Faire plus avec moins”, ça signifie se montrer “Grand jusque dans les détails infimes”. Comme le premier ministre Charest le répétait, cette administration donne aussi l’impresssion d’avoir les deux mains “su’l volant”, mais depuis, il a pris le champs…

Sondage TVRS

À notre question-sondage de la semaine dernière «Partagez-vous l’optimisme du maire Philippe Brunet sur le contrôle de la dette de St-Lambert», à 74% vous avez répondu non. Puis, 12% des participants partagent l’avis du maire Brunet, tandis que 12% des répondants partagent son optimisme, mais avec réserve. Merci pour votre participation. On vous invite à nous donner votre opinion chaque semaine sur ce sondage-maison. Nous accueillons également avec plaisir, vos commentaires et suggestions.

6 commentaires

Tout cela pour en arriver là , ou , tout cela pour rien .
Il y a bientôt 7 ans déjà , que Saint-Lambert a décidé de prendre un chemin inverse à celui de la fusion. Je me souviens de la plupart des arguments à l’ époque qui identifiaient l’ administration de Longueuil comme dépensière et ne sachant pas faire et encore moins gérer un budget.
Aujourd’ hui , Saint-Lambert voudrait revenir avec nous, jamais nous accepterons, et madame Saint-Hilaire est mieux de penser comme nous , même si à l’ époque elle était députée du bloc et ne suivait le municipal que du coin de l ‘ oeil . Il fut un temps où tous les citoyens de la rive-sud vivaient en harmonie; depuis la défusion à la Charest , plusieurs comme moi ont encore de l ‘ acrimonie envers ces trouble- fêtes.

Commentaire par Annabelle T. Longueuil — 21 mars 2011 @ 17 h 14 min



Vous trouverez sans doute beaucoup de gens pour appuyer votre thèse Mme Annabelle T. Et le mot acrimonie n’est pas trop fort. Il y a eu trop de mépris de la part de certains défusionistes. Qu’on se rappelle les propos désobligeants entre autres, d’un leader de la défusion à St-Lambert que j’ai appelé Trudel par erreur dans un texte il y a une semaine ou deux. Je voulais parler de l’ex-conseiller Claude Trudeau, quand il faisait notamment allusion au secteur LeMoyne de l’arrondissement St-Lambert/LeMoyne….

Commentaire par Gilles Petel — 22 mars 2011 @ 17 h 09 min



Monsieur Pétel
Votre sondage m’ a fait réfléchir, après mûre réflexion , j’ ai voté FAUX .
Je vous explique : lorsque la fusion des municipalités de la rive-sud nous fut proposée ,
j’ étais contre.
Si , nous devons , dans un avenir rapproché nous fusionner avec Longueuil , je serais encore contre .
Ma décision s’ appuie sur le fait que nous n’ avons pas exploité toutes nos ressources avant de quémander la fusion avec une autre ville .
À titre d’ exemple , prenons le Country Club : ce terrain , propriété de tous les citoyens de Saint-Lambert n’ a plus sa place comme tel , dans la situation précaire où s’ est placé la ville suite à tous ces emprunts . Le conseil de ville doit légalement prendre tous les moyens pour mettre fin au bail, et je dis bien tous les moyens.
Pour le bénéfice de tous , cette propriété servirait à payer notre endettement et apporterait de nouveaux revenus.
Si le conseil prenait le virage citoyen au lieu de favoriser les membres du CCM , nous aurions un bilan financier différent et notre maire aurait tout lieu de porter des lunettes rose .

Commentaire par Serge J. Lambertois depuis 30 ans — 23 mars 2011 @ 19 h 43 min



Gilles
À l’ approche du printemps et possiblement des séries pour mon club chéri le CH , le hockey, est comme la politique , un jeu rude et violent des fois. À Saint-Lambert le coach Brunet joue toujours en avantage numérique 5 contre 3, et pourtant il se fait compter des points à profusion, perd ses games et ses joueurs se font faire des crosscheck, on est près d’ une bagarre , j’ en suis sûr.
-Cela veut- il dire qu’ il est un mauvais coach ; sûrement
-Cela veut-il dire qu’ il a des piètres joueurs ; assurément.
Mais que peut-on faire ?
Gilles , comme coach d’ estrade ,
Premièrement : mon CH a congédié nombre d’ anciens dg , tels Serge Savard ou Bob Gainey , dehors la dg et vite .
Deuxièmement: mon CH a congédié nombre de coach avant , donc, le coach Brunet , dehors et vite.
Troisièmement : les joueurs, là vois-tu Gilles , j’ ai un petit problème , mon CH, n’ a jamais congédié toute l ‘ équipe avant, je pense que je garderais Girard, il semble le plus travaillant et puis il va dans les coins .
Pour les quatre autres , au junior pour quatre ans et puis après on évaluera, je suis sûr que ça sent la fin de carrière pour plusieurs d’ entre eux .
Pour les séries, je parie pour les trois autres , en tout les cas, les coups de bâtons, les crosschecks , les injures, les coups bas , rien n’ y fait, ils me font penser aux frères Hansen dans le film SlapShot, ils scorent en dépit de tout.
Pour la fin du calendrier et des séries je mise : un petit deux sur mes trois.

-

Commentaire par Junior B. Saint-Lambert — 24 mars 2011 @ 8 h 54 min



Votre argumentation est très valable M. Serge J. et a le mérite de faire réfléchir les élus de St-Lambert. Mais quand vous aurez transformé, le Country Club en projet immobilier, tout sera à recommencer quelques années plus tard, parce que l’espace qu’occupe le golf et les revenus fiscaux que la ville pourrait en retirer ne se comparent tout de même pas à ceux engendrés par un parc industriel comme en possèdent Brossard, Boucherville er St-Bruno ?

Commentaire par Gilles Petel — 24 mars 2011 @ 8 h 55 min



Ai-je bien lu? St-Lambert veut se fusionner avec Longueuil? Quelle foutaise!

Commentaire par Gilles Larin — 2 avril 2011 @ 8 h 18 min



TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.


Imprimé depuis la page : http://www.tvrs.ca/blogue/st-lambert-fusion-avec-longueuil

TVRS

© TVRS, 2013 | Reproduction interdite

Télévision Rive-Sud
7445, Chemin Chambly
St-Hubert (Québec), QC, Canada, J3Y 3S3
www.tvrs.ca