TVRS

TVRS

Blogue

Les cyclistes, danger public!

| Par Gilles Pétel,
| Blogue, Les billets de Gilles
| Commentaires fermés

Comme nous l’a clairement indiqué Martin Simard, agent relationiste de la police de Longueuil à TVRS jeudi dernier, à l’approche de la saison estivale le Service de sécurité de l’agglomération Longueuil va mettre l’accent sur l’information, la prévention mais aussi, sur l’action contre les contrevenants en matière de sécurité publiques, de respect du code routier. Deux opérations allant dans ce sens, “Bon pied, bon oeil” et surtout “Parc à l’oeil”, une escouade entre autres, de 20 agents à vélo qui sillonneront les parcs de l’agglomération jusqu’au mois de septembre, seront menées par la police d’agglomération. Cela m’amène à parler du comportement des cyclistes. Je suis “tanné, ben tanné” d’entendre à répétition les récriminations des cyclistes et de leurs portes parole à l’endroit des automobilistes. À entendre les intervenants du milieux du cyclisme, à la radio, à la télé, dans les journaux, il n’y a qu’une bête à abattre, c’est l’automobiliste. Un instant papillon! Oui, il faut leur demander et exiger toujours plus de prudence. Mais y a des limites à s’en prendre qu’aux automobiliste.

Dans une étude du Journal de Montréal publiée il y a quelques années, le lieutenant Louise Bonneau, de la section sécurité routière et circulation du Service de Police de la Ville de Montréal affirmait alors sans nuance, «Les cyclistes sont les plus délinquants, les pires usagers du réseau routier. Un constat s’impose, c’est l’anarchie», disait-elle. Et l’expérience démontre aujourd’hui, que ça n’a pas changé en 2011. «Les cyclistes ont une grande part de responsabilité dans les accidents causés mais ils refusent de prendre le blâme», ajoutait le lieutenant Bonneau. «Les cyclistes délinquants, et souvent avec des écouteurs sur les oreilles, semblent circuler à l’aveuglette. Ils ignorent les feux de circulation, effectuent des virages brusques à gauche ou à droite sans se soucier des voitures, piétons et autres cyclistes. Certains cyclistes se comportent comme des imbéciles», disait pour sa part Sylvain Prevate, l’auteur de l’étude.

Quand va-t-on sévir contre les cyclistes délinquants?

À Toronto par exemple, le montant des pénalités fait réfléchir. C’est 110 $ pour ne pas avoir de cloche sur sa monture, 190 $ pour circuler sur un feu rouge et 325 $ pour conduite imprudente. En Australie, les sanctions font frémir. Ainsi, une conduite imprudente coûte la bagatelle somme de 681 $ (1237 $ en cas de récidive), alors qu’une balade de vélo jugée dangereuse peut mener à une contravention de près de 14 000 $ et 12 mois de prison! Comme je l’ai déjà dit, va falloir un jour sévir contre la délinquance des cyclistes chez-nous. Il y a beaucoup trop de ces gens-là qui ne respectent aucun code routier. Arrêts obligatoires, couloirs réservés au cyclisme, signalements de direction, rien j’vous dis, n’est respecté. C’est sans compter les pros et ceux qui se prennent pour des pros dans leurs magnifiques vêtements moulants et les fesses serrées, qui prennent les grandes voies publiques de circulation, quand ce ne sont tout simplement les rues étroites de la ville, pour des pistes d’entraînement.

J’habite l’Île des Soeurs et il y a de magnifiques pistes cyclables, comme sur la Rive-Sud d’ailleurs. Or, ces pistes sont parsemées de nombreux arrêts obligatoires aux intersections et de panneaux de signalisations et d’interdiction de toutes sortes, incluant la dangeureuse et mauvaise habitude de certains cyclistes qui consiste à tenir un chien en laisse pour se faire “traîner” ou à faire courir plus vite la pauvre bête. Rien à faire, ils ne respectent rien. À deux reprise, j’ai failli en écraser un à cause de son insouciance. Et quand un accident se produit, c’est toujours la faute de l’abominable automobiliste.

Responsabilité des organismes de cyclisme

Les différents directeurs ou présidents d’associations de cyclisme clament haut et fort, le comportement dangereux, la négligence des automobilistes et dénoncent le comportement de ces derniers. Mais je dis à ces autorités du vélo, vous avez aussi la responsabilité de dénoncer le comportement délinquant du monde de cyclisme. Commencez-donc par éduquer la majorité de ceux et celles que vous représentez. Vous allez me dire qu’il ne faut pas généraliser, mais je vous répondrai que je n’exagère à peine. Tient, pas plus tard que la semaine dernière, je rentrais chez-moi. Il y a une piste cyclable qui traverse l’entrée du stationnement et un signal d’arrêt bien visible sur la piste qui s’adresse aux cyclistes.

Or, une mère de famille avec deux jeunes cyclistes traversent sans respecter l’arrêt obligatoire. Quand je lui dit qu’elle mettait en danger sa vie et celle de ses enfants, elle s’est arrêtée pour m’engueuler et me crier que c’est moi qui devait prendre toutes les précautions! Soyez attentifs au comportement des cyclistes et vous m’en donnerez des nouvelles. Oui, avec la belle saison, y a un gros, un énorme travail d’éducation à faire auprès des cyclistes si on veut protéger des vies, pas seulement auprès des automobilistes.

À la saison prochaine!

Enfin, jeudi dernier, j’animais la dernière émission d’affaires publiques et d’information “À vous de juger” de la saison à TVRS. Le sondage mené récemment par CRÉ-Longueuil et le ministère des Affaires culturelles, démontrait que cette émission était le plus suivie de tous les médias communautaires, et mieux encore, sa pénétration dans les foyers de la Rive-Sud, atteignait 16%! C’est énorme pour une télévision communautaire. En d’autres mots, “À vous de juger“, non seulement dépasse largement l’écoute des autre médias communautaires, mais ne souffre pas de la comparaison avec les grands réseaux généralistes sur la Rive-Sud, sur le territoire desservie par TVRS. Je veux donc, par cette occasion, remercier tous les artisans de cette populaire émission, incluant les invités, les téléspectateurs et les bénévoles qui composent cette formidable équipe avec laquelle j’ai tant de plaisir à travailler.

Et comme nous le disait le directeur général de TVRS partenaire Vox, Sylvain Casavant, «on ne brise pas une combinaison ou une formule gagnante». Alors, on va se retrouver pour une autre série la saison prochaine, soit à compter du 15 septembre. D’ici-là, comme à chaque saison depuis quelques années, je retourne en Suisse pour y passer l’été. Une petite mise au point à l’adresse de certains internautes et téléspectateurs à ce sujet. La Suisse n’est pas mon pays d’origine comme certains l’imaginent ou le prétendent. Je suis québécois, de souche, mais la Suisse est mon pays d’adoption… Et par le billet de ce site web, on va garder le contact!

Les commentaires sont fermés.

TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.


Imprimé depuis la page : http://www.tvrs.ca/blogue/les-cyclistes-danger-public

TVRS

© TVRS, 2013 | Reproduction interdite

Télévision Rive-Sud
7445, Chemin Chambly
St-Hubert (Québec), QC, Canada, J3Y 3S3
www.tvrs.ca