Actualités

Catherine Fournier dépose un projet de loi sur l’interculturalisme

Catherine Fournier dépose un projet de loi sur l’interculturalisme
Emilie Tremblay
le 31 octobre à 14:15

Catherine Fournier, députée de Marie-Victorin, a déposé mercredi un projet de loi sur l’interculturalisme.

Celui-ci veut favoriser l’adaptation des membres des communautés culturelles et notamment à l’aide de l’apprentissage de la langue française et de leur participation à la société québécoise. Le projet de loi reconnaît que les gens issus de la diversité se doivent d’accepter les mécanismes juridiques, institutionels et culturels québécois. Il promeut également la participation des communautés culturelles à l’évolution de la société québécoise et le développement d’un sentiment d’appartenance au Québec.

 « Afin d’assurer le succès de l’accueil et de l’intégration des nouveaux arrivants au Québec, il y a une réciprocité qui est essentielle. D’un côté, la société d’accueil doit mettre en place les conditions pour que l’intégration soit une réussite. De l’autre, le nouvel arrivant doit accepter l’ordre juridique, institutionnel et culturel en place. C’est notamment ce que l’édiction de ces principes dans une loi vise à assurer », a affirmé Mme Fournier.

Le projet de loi prévoit que le gouvernement met en place des mesures pour favoriser l’interculturalisme, comme des politiques, des programmes, de la cueillette de données et des recherches sur le sujet. Il devrait aussi faciliter l’apprentissage du français, des valeurs démocratiques et des valeurs québécoises exprimées par la Charte des droits et libertés de la personne et aider dans la lutte à la discrimination. La Charte des droits et libertés de la personne serait même modifiée pour s’assurer du maintien et de la valorisation de l’interculturalisme.

La députée soutient qu’il est essentiel pour le Québec de se doter d’un modèle d’intégration dont les principes sont inscrits dans une loi. « Cela est nécessaire pour faire contrepoids au modèle canadien du multiculturalisme et ainsi, mieux refléter les aspirations de notre société », a-t-elle indiqué.

L’interculturalisme et le multiculturalisme

Les commissaires Gérard Bouchard et Charles Taylor avaient défini l’inteculturalisme comme un modèle qui priorise des rapports entre les cultures à l’aide d’échanges. L’intégration des communautés culturelles ne passe pas par l’abolition des différences, mais par la formation d’une identité commune.

Ils soutenaient également que le multiculturalisme est plutôt un système qui promeut la diversité ethnique au sein d’une société. L’identité commune d’une société est davantage définie par des principes politiques que par la culture.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.