Actualités

Violence et harcèlement: Boucherville protège ses employés

Violence et harcèlement: Boucherville protège ses employés
Courtoisie: Équipe Jean Martel
Aimée Lemieux
le 16 janvier à 13:00

Dans la foulée des vagues de dénonciations, le conseil municipal de Boucherville adopte une politique pour assister et soutenir ses employés qui peuvent être la cible de harcèlement ou de violence provenant de la clientèle.

Adoptée le 11 décembre à l'hôtel de ville, la nouvelle politique jette les bases de tous les comportements inappropriés «qui ne seront pas tolérés» par la municipalité, tels que des actes de violence physique, du vandalisme, des comportements perturbateurs incessants, de l'intimidation, du chantage ainsi que des propos injurieux ou grossiers.

 

La Ville «reconnaît que son personnel n'est pas à l'abri» de telles situations et «réitère son engagement» à le soutenir.

 

Dans le cadre de cette nouvelle politique, un formulaire de dénonciation est mis à la disposition des employés.

 

«Dans la mesure du possible», toutefois, la Ville encourage de «régler toute situation conflictuelle à la source», notamment en engageant la discussion avec les parties concernées.

Sont inclus dans la notion de «clientèle» les citoyens, fournisseurs, sous-traitants et partenaires.

Une politique complémentaire

 

La nouvelle politique, qui cible les comportements inappropriés venant d'un intervenant externe, est complémentaire à celle adoptée en 2008, qui vise le même genre de gestes, mais effectué par le personnel interne de la Ville.

 

«Même en l'absence de ce complément, la Ville a toujours été en mesure de faire face à de telles situations [harcèlement ou violence] à l'aide des mécanismes existants», assure Julie Lavigne, directrice des communications.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.