Actualités

Vague de vols à Greenfield Park: les citoyens sont inquiets

Vague de vols à Greenfield Park: les citoyens sont inquiets
Aimée Lemieux
le 12 octobre à 15:00

Une recrudescence de la criminalité à Greenfield Park inquiète des citoyens, qui dénoncent du même coup que les patrouilleurs du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL) se font discrets. La situation a été exposée aux élus lors du dernier conseil d’arrondissement.

Une vague de vols dans les cabanons et les résidences a été observée dernièrement. Des vélos et des kayaks ont notamment été saisis.

Un individu aperçu avec un couteau a particulièrement effrayé un père de famille, Kevin Harling, qui aurait immédiatement appelé la police de Longueuil. Les patrouilleurs ne seraient jamais venus sur place, selon son témoignage.

«Il y a eu des vols dans le quartier, énormément. Je prends des marches avec mon chien entre 21 h et 1 h le matin et je ne vois jamais de police. Aujourd’hui j’ai reçu l’appel d’un agent, alors je sais que ça bouge un peu, mais je trouve qu’il n’y a pas assez de présence policière», déplore un résident de la rue Jubilee, l’une des victimes de ces vols.

Le président de l’arrondissement, Robert Myles, convient que la situation est préoccupante. Il aurait d’ailleurs contacté l’un des capitaines de la police, Jean-Christophe Fortin, pour qu’il assure un suivi rigoureux dans ces différents dossiers.

M. Myles a également expliqué qu’un suspect aurait déjà été épinglé par le corps policier et qu’un deuxième serait «suivi» de près. «C’est possible qu’il soit pincé cette semaine», selon le conseiller municipal.

«C’est vrai qu’on a l’impression de ne pas voir les patrouilleurs tout le temps, mais des fois ils sont dans des voitures fantômes. Je leur fais confiance, on va les laisser travailler», a-t-il indiqué.

Contactée par TVRS, la porte-parole du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), Mélanie Mercille, n’a pas été en mesure de confirmer quoi que ce soit, les délais entre l'appel et la publication étant courts. Des validations doivent d’abord être faites. Elle a cependant rappelé l’importance de bien verrouiller son cabanon pour que la vie des voleurs ne soit pas «facilitée».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.