Actualités

Une zone dédiée à l'agriculture près d'une station du REM

Une zone dédiée à l'agriculture près d'une station du REM
Emilie Tremblay
le 03 avril à 13:45

Plusieurs propriétaires dans la zone du croisement de l’autoroute 10 et l’autoroute 30 n’auront plus le choix de se servir de leurs terres pour faire autre chose que de l’agriculture.

En effet, mercredi, la filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec CDPQ Infra, l’Union des producteurs agricoles (UPA), la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et la Ville de Brossard ont dévoilé la création d’une fiducie d’utilité sociale agricole (FUSA) qui a nécessité un investissement de près de 3 M$.

La FUSA délimite un territoire de 190 hectares autour de la station Rive-Sud pour lequel la seule vocation pourra être l’agriculture. L’objectif est de protéger les terres agricoles entourant la station Rive-Sud du Réseau express métropolitain (REM) et de limiter l’étalement urbain sur celles-ci.

La fiducie a aussi comme mandat l’implantation de nouvelles entreprises agricoles et l’établissement de la relève dans le domaine. Celui-ci sera exécuté par un conseil des fiduciaires provenant de représentants de l’UPA, du REM, de la CMM et de la Ville de Brossard.

L’argent investi dans la FUSA pourrait servir à l’achat de terres, ou encore à conclure des ententes avec les propriétaires des terrains sur le territoire délimité.

Cette fiducie pourrait prévoir également le développement éventuel d’un parc agricole métropolitain au pourtour de la station Rive-Sud. Un communiqué transmis par le REM souligne que celui-ci permettra de « bonifier l’offre récréotouristique par la mise en valeur du territoire, des activités agricoles et de leurs fonctions ». La production agricole locale pourrait être vendue à la station, en kiosque ou dans le cadre d’un marché temporaire. Le parc pourrait éventuellement couvrir plusieurs dizaines d’hectares.

Pour la Ville de Brossard, il s’agit aussi de continuer les actions visant à protéger et à mettre en valeur des milieux naturels du Bois de Brossard. Brossard a notamment fait l’acquisition de terrains à des fins de conservations, a adopté son Plan directeur de gestion des milieux naturels et déposé une demande de réserve naturelle. 

Pour la mairesse de Brossard, Doreen Assaad, la FUSA est un bon outil pour s’assurer de la protection des terres agricoles. « Il contribue à transformer en opportunités d’aménagement les impacts qui étaient appréhendés par nos citoyens à la suite de la construction de la station terminale Rive-Sud. C’est avec des projets comme celui-ci que la Communauté et ses 82 municipalités pourront atteindre d’ici 2031 l’objectif métropolitain d’augmenter à 6 % la superficie des terres cultivées dans la région ».


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.