Actualités

Une voie réservée sur l'autoroute 30 pour le transport en commun

Une voie réservée sur l'autoroute 30 pour le transport en commun
Aimée Lemieux
le 08 mai à 09:00

La Coalition A-30 s’est fait entendre à Québec: le ministre des Transports, André Fortin, annonce que la voie d’accotement, entre les autoroutes 10 et 20, sera élargie et utilisée pour le transport en commun dès septembre 2018. Il s’agit de l’une des mesures avancées par ce regroupement de maires, d’organismes et d’industries de la Rive-Sud pour assurer une meilleure fluidité sur l’autoroute 30.

C’est au terme d’une rencontre à l’hôtel de ville de Brossard, lundi après-midi, qu’il a été convenu de mettre en place cette mesure d’atténuation d’ici la «prochaine rentrée scolaire».

 

«Les travaux vont se faire de nuit, cet été, de sorte qu’on ne nuise pas davantage à la congestion routière», a expliqué le ministre des Transports.

 

L’enveloppe totale n’a pas encore été définie, puisqu'«il faut d’abord entamer les travaux de réaménagement avant de déterminer quoi que ce soit», a précisé le ministre Fortin. «Je n’ai pas de chiffres en ce moment», a-t-il admis.

 

Le ministre a d’ailleurs affirmé qu’une collaboration «très étroite» avec l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) sera «nécessaire» dans ce dossier : cette nouvelle voie sur l’autoroute 30 devra impliquer «une meilleure desserte d’autobus et un rabattage des trajets», puisque l’axe est actuellement «très peu utilisé» pour le transport en commun. Sans donner de détails précis à ce sujet, M. Fortin a indiqué qu'une «formation devra être donnée» aux chauffeurs d'autobus de l'ARTM.

 

Temporaire

 

Ce réaménagement de la voie d’accotement est une «première étape essentielle», mais demeure une «mesure temporaire», ont indiqué les représentants de la Coalition A-30.

 

À l'occasion de sa première sortie publique, ce regroupement avait exigé la formation d'un comité chargé de trouver des solutions permanentes reliées au transport de personnes et de marchandises.

 

«La formation d’un comité de suivi, c’est une demande tout à fait légitime de la Coalition. La formule officielle leur sera proposée d’ici les prochaines semaines», a précisé lundi le ministre Fortin. Ce comité sera chargé d’indiquer «où en est le ministère dans ses projets».

 

Rappelons que la Coalition A-30, officiellement créée le 21 mars dernier, est composée d'une cinquantaine de municipalités et d'une vingtaine d'organismes de la Rive-Sud, qui réclament «des actions concrètes et durables» pour soulager la congestion routière sur l'autoroute 30.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.