Actualités

Une succursale de la SQDC ouvre ses portes à Brossard le mercredi 13 mars

Une succursale de la SQDC ouvre ses portes à Brossard le mercredi 13 mars
Emilie Tremblay
le 12 mars à 12:00

Une succursale de la Société québécoise du cannabis (SQDC) ouvrira ses portes à Brossard le 13 mars prochain. Celle-ci sera située au 9575, rue Ignace et aura le même horaire d’ouverture que l’ensemble du réseau, soit le mercredi de 10 h à 18 h, le jeudi de 9 h à 21 h, le vendredi de 10 h à 21 h, le samedi de 10 h à 17 h et le dimanche de 10 h à 17 h.

La succursale de Brossard sera la première sur la Rive-Sud et la deuxième à ouvrir ses portes en Montérégie. Selon la SQDC, celle-ci permettra de répartir l’achalandage élevé des succursales de la rue Sainte-Catherine à Montréal et de celle située à Saint-Jean-sur-Richelieu, qui constituait jusqu'ici la seule SQDC en Montérégie.

Si les premiers mois de la SQDC ont été ponctués de ruptures de stock, le porte-parole et chargé des communications de la SQDC, Fabrice Giguère, assure que l’approvisionnement s’améliore de semaine en semaine. L’objectif des nouvelles succursales est d’attirer les consommateurs de cannabis du marché noir vers le marché légal.

La SQDC de Brossard compte entre 15 et 20 employés, dont trois âgés de moins de 21 ans. Or le gouvernement provincial désire instaurer une loi qui ferait passer l’âge légal pour la consommation et la possession de cannabis à 21 ans, ce qui forcerait la SQDC à mettre à pied tous les employés de moins de 21 ans.

Selon M. Giguère, les employés de la succursale de Brossard concernés ont été rencontrés et sensibilisés aux dispositions du projet de loi et invités à réfléchir sur leur avenir au sein de la SQDC.

Rappelons que l’ouverture de la succursale de la SQDC de Brossard avait été annoncée le 20 septembre 2018, sans date officielle d’ouverture. Contactée en octobre dernier, la SQDC avait affirmé vouloir discuter avec le nouveau gouvernement de la Coalition avenir Québec des projets de loi, dont celui d’augmenter l’âge légal et d’interdire la consommation dans les lieux publics, avant l’ouverture d’autres boutiques.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.