Actualités

Une pétition pour la gratuité des produits menstruels dans les écoles

Une pétition pour la gratuité des produits menstruels dans les écoles
Emilie Tremblay
le 13 mai à 16:10

Une pétition, parrainée par la députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier, exige que toutes les écoles québécoises fournissent gratuitement aux élèves des produits menstruels.

La pétition, déposée lundi à l’Assemblée nationale, exige aussi la subvention de produits menstruels réutilisables, tels que les coupes menstruelles.

Celle-ci justifie ces mesures en expliquant que près d’une jeune fille sur sept s’est déjà absentée de l’école par manque d’accès à des produits menstruels et souligne que d’autres produits sanitaires, comme le papier hygiénique et le savon, sont déjà gratuits et mis à la disposition des élèves.

La pétition prend en exemple la Colombie-Britannique, le Royaume-Uni et la Ville de New York qui ont pris des mesures pour offrir gratuitement des serviettes hygiéniques et des tampons.

Le document affirme aussi que « l’accès à des produits menstruels à l’école est une question d’hygiène et de santé publique, mais également de dignité, d’accès à l’éducation et d’égalité des sexes et des chances ».

Mme Fournier a été approchée par les initiatrices de cette pétition, trois étudiantes en médecines, il y a trois semaines, proposition qu’elle a immédiatement acceptée. « Je trouve que ça va de soi. En fait, je me dis que dans 10 ou 15 ans, on va regarder en arrière et se dire que c’est étrange qu’on ne l’ait pas fait plut tôt. »

Si la députée admet que tous ses collègues ne sont pas nécessairement en accord avec les mesures suggérées dans la pétition, elle se réjouit que le sujet soit abordé et qu’il provoque des débats.

Catherine Fournier rejette l’argument disant que les jeunes filles cesseraient de se procurer des produits par elle-même. « Je n’ai pas souvent vu des gens partir avec des rouleaux de papier de toilette entier dans leur sacoche, ou vider le savon dans des pots. Je ne vois pas en quoi ce serait différent. »

En date du 13 mai, le nombre de signataires de la pétition était de 26. Les citoyens ont jusqu’au 13 août 2019 pour la signer.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.