Actualités

Une nouvelle taxe de 50 $ sur l’immatriculation pour financer le transport en commun

Une nouvelle taxe de 50 $ sur l’immatriculation pour financer le transport en commun
Emilie Tremblay
le 21 juin à 09:25

Les automobilistes de la Rive-Sud et de la Rive-Nord de Montréal devront désormais débourser une somme supplémentaire de 50 $ par année lors du renouvellement de leur immatriculation dès 2021.

La décision a été prise cet après-midi par les 82 municipalités de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

L’argent servira à diversifier les sources de revenus des sociétés de transport collectif et à développer davantage les services.

Cette mesure pourrait permettre de récolter près de 100 millions de dollars supplémentaires annuellement, si l’on compte la contribution des Montréalais, puisqu’ils payaient déjà une taxe similaire.

Si la quasi-entièreté des maires de la CMM s’est montrée en faveur du projet, le maire de Boucherville, Jean Martel, a été le seul à s’y opposer. « Ça m’apparaissait prématuré cette taxe sur l’immatriculation, ce n’est pas que je suis contre le transport en commun, mais il faut aussi penser au principe qu’une nouvelle taxe c’est n’est pas souvent une excellente nouvelle pour le contribuable. »

Il a souligné qu’il y avait plusieurs autres initiatives pour financer le transport en commun, comme le fond vert et la taxe carbone.

M. Martel a également dit qu’il aurait aimé que d’autres pistes de solution soient aussi envisagées pour régler la problématique de la congestion routière. « On peut proposer des incitatifs financiers aux employeurs pour le télétravail ou encore encourager les gens à avoir des horaires atypiques. Ça nous permet de régler les problèmes de congestion tout en étant moins onéreux que d’investir dans le Réseau express métropolitain (REM) et les stations de métro. »


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.