Actualités

Un projet résidentiel pour musulmans? : Réactions politiques sur la Rive-Sud

Un projet résidentiel pour musulmans? : Réactions politiques sur la Rive-Sud
Le député de La Pinière, Gaétan Barrette, dit trouver la situation «naturelle». (Archives TVRS)
Pascal Dugas Bourdon
le 14 novembre à 14:05

Des fidèles musulmans de Brossard souhaitent acheter un grand terrain sur la Rive-Sud dans le but d’y construire un quartier où les habitants vivraient en communauté en respectant les valeurs de l’Islam.

C’est ce qu’a rapporté ce matin le journaliste de Radio-Canada Thomas Gerbet, qui a mis la main sur un récent courriel transmis à tous les membres de la mosquée de Brossard.

L’objectif est de réunir 100 familles musulmanes sur un terrain de 100 hectares, qui serait situé, au maximum, à 30 km de la mosquée Brossard.

L’instigateur du projet et adepte de l’Islam, Nabil Warda, souhaite ainsi «donner une chance aux gens qui n'ont pas les moyens d'acheter une maison».

Les non-musulmans seraient invités à habiter le quartier, tant que des «valeurs communes» sont respectées, a précisé M. Warda.

Gaétan Barrette n’est pas inquiet

Le député de La Pinière, à Brossard, Gaétan Barrette, affirme ne pas être inquiété une seconde par le projet. Au contraire, il y voit quelque chose de «naturel».  

«C’est quelque chose que l’on voit naturellement, peu importe la communauté», a-t-il affirmé en entrevue à Radio-Canada. Il compare notamment le projet domiciliaire au Quartier chinois du centre-ville de Montréal.  

«Il faut faire attention, dans l’espace public, de ne pas s’approcher de la stigmatisation, car je sens que c’est vers là qu’on s’en va, a-t-il ajouté.

«Les gens ont le réflexe de monter ça en épingle. Moi, ce que je vois, ce sont des gens qui pensent à faire un projet immobilier. […] À prime à bord, je n’y vois aucun problème.»

Nathalie Roy s’insurge

La députée de Montarville et critique en matière de laïcité à la CAQ, Nathalie Roy, reproche au gouvernement Couillard un certain laisser-aller en ce qui concerne la laïcité.

«Ce n’est pas vrai qu’on va permettre au Québec que certaines personnes aillent s’isoler pour vivre selon des valeurs religieuses et imposer ses valeurs là à tous ceux qui celles qui voudront s’installer au même endroit», a expliqué Mme Roy au 98,5 FM.

Elle a d’ailleurs tenu à défaire l’argument de M. Barrette quant aux comparaisons faites avec le quartier chinois de Montréal.

«Le quartier chinois, c’est un quartier où tout le monde peut aller vivre. On ne vous dira pas : "Vous n’êtes pas Chinois, vous ne pouvez pas vivre ici". C’est une communauté culturelle», a-t-elle précisé.

Elle exhorte d’ailleurs le ministre des Affaires municipales, Martin Coiteux, à refuser aux villes la possibilité d’accueillir des quartiers qui «interdiraient à ceux et celles qui n’adhèrent pas à une croyance religieuse» d’y habiter.

Par ailleurs, Varennes a indiqué ce matin, sur sa page Facebook, que «l’administration municipale et les élus n’ont jamais entendu parler de ce projet» et qu’«aucun espace n’est disponible pour un tel développement résidentiel sur le territoire».

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.