Actualités

Un membre du cabinet de l'opposition à Longueuil reçoit un constat du DGEQ

Un membre du cabinet de l'opposition à Longueuil reçoit un constat du DGEQ
Aimée Lemieux
le 30 mai à 10:55

L'un des conseillers stratégiques au cabinet de l'opposition à Longueuil est mis à l'amende par le Directeur général des élections du Québec (DGEQ) pour avoir fait afficher une publicité de la Coalition avenir Québec (CAQ) sur Facebook en mars 2014, alors que la Loi électorale lui empêchait de le faire à ce moment.

Guy F. Therrien, conseiller stratégique et gestionnaire de médias sociaux auprès de Longueuil Citoyen, ex-employé de la CAQ, a « affiché une publicité ayant trait à l'élection, en faisant commanditer par la Coalition avenir Québec - L'équipe François Legault une publication [...] de ce parti sur le réseau social Facebook, le tout en contravention à l'article 429 de la Loi électorale », indique le constat du DGEQ qui lui est adressé.

 

C'est plus précisément la date d'affichage de cette publicité qui est le cœur du litige. Sauf le directeur général des élections, personne « ne peut, pendant les sept jours suivants celui de la prise du décret, afficher ou faire afficher sur un espace loué à cette fin de la publicité ayant trait à l'élection ». Or, pendant cette période d'interdiction, M. Therrien a mis en ligne la publicité de la Coalition avenir Québec, ne respectant pas les délais prescrits par la Loi.

 

Notons que cette publicité a été affichée en vue des dernières élections provinciales tenues le 7 avril 2014.

 

Comme il s'agit d'une première infraction, M. Therrien est passible d'une amende minimale de 5000$, qui peut toutefois gonfler jusqu'à 20 000$.

 

La Presse révèle que M. Therrien a plaidé non-coupable à cette accusation du DGEQ et que le dossier sera porté devant les tribunaux. C'est la Cour du Québec qui décidera de l'issue de cette affaire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.