Actualités

Un conseiller de Saint-Bruno-de-Montarville quitte son poste

Un conseiller de Saint-Bruno-de-Montarville quitte son poste
Emilie Tremblay
le 02 avril à 10:10

Le conseiller municipal du district #4 à Saint-Bruno-de-Montarville et membre du Parti montarvillois, Martin Guevremont, a annoncé sa démission au maire Martin Murray dans une lettre lundi. Il était en poste depuis 2013 et quittera ses fonctions officiellement le 5 avril prochain.

Dans sa lettre de démission, M. Guevremont explique que son horaire professionnel a changé depuis janvier et exige plus de déplacements qu’auparavant. Il estime ne plus pouvoir remplir adéquatement son rôle d’ici la fin de son mandat « qu’il s’agisse de répondre promptement aux demandes des citoyens de mon district, d’assumer les responsabilités liées aux dossiers que le conseil m’a confiés, jusqu’à ma présence aux séances du conseil municipal ».

Il affirme être toujours habité par la passion de la politique municipale, mais persister dans son rôle de conseiller le mettait à risque « de décevoir tout le monde ».

M. Guevremont suggère aussi que sa démission permette une réflexion parmi les membres du conseil sur « le profil de conseillers dont nos villes ont besoin ». Il souligne la difficulté de recrutement pour les citoyens qui voudraient concilier famille, emploi à temps plein et politique municipale. Il propose de réduire le nombre de conseillers et de les rémunérer sur la base d’un travail à temps plein.

Dans un communiqué, la présidente du Parti montarvillois, Martine Bousquet, a tenu à remercier Martin Guevremont pour ses 10 ans d’implication. Le Parti montarvillois se dit « heureux d’apprendre qu’il demeurera membre du parti et continuera d’appuyer sa vision et ses projets ».

La date des élections partielles n’a pas encore été déterminée, mais devrait avoir lieu dans les prochains mois. Mme Bousquet soutient que celles-ci seront une occasion pour son parti de « prendre le pouls de la population sur les enjeux actuels de notre municipalité ».

Cette démission arrive après une période mouvementée au sein de l’administration municipale de Saint-Bruno-de-Montarville alors que le directeur général, Guy Hébert, ainsi que deux élus ont quitté le parti du maire dans les derniers mois. Jacques Bédard, le dernier à avoir quitté le Parti montarvillois en février, a fait passer le parti du maire Martin Murray de majoritaire à minoritaire.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.