Actualités

Un chien policier du SPAL entre au panthéon québécois des animaux

Un chien policier du SPAL entre au panthéon québécois des animaux
Emilie Tremblay
le 05 mars à 15:55

Un chien policier du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), Navy, a été intronisé au Panthéon québécois des animaux la semaine dernière pour son rôle dans le sauvetage d’un citoyen.

Les événements se sont déroulés en septembre dernier alors qu’un homme suicidaire été activement recherché par les policiers dans le secteur du parc de la Frayère à Boucherville.

Le maître-chien et policier Pascal Belletête et son chien Navy ont dû parcourir plusieurs kilomètres de sentier pour retrouver l’homme en détresse qui était inconscient. Navy a été capable de localiser l’homme malgré les marécages et les sous-bois juste avant la tombée du jour.

Le chien policier a donc été couronné héros de 2018 par l’Association des médecins vétérinaires du Québec (AMVQ), qui souligne les exploits d'animaux annuellement depuis 1998. L’agent Belletête s’est dit agréablement surpris du prix, qui permet de mettre le rôle des chiens policiers de l’avant.

L’unité canine du SPAL existe depuis maintenant 8 ans et compte présentement dans ses rangs trois chiens policiers et un maître-chien, l’agent Pascal Belletête. Les chiens ont plusieurs rôles, entres autres assister les patrouilleurs sur la route dans des situations comme un suspect en fuite, une personne disparue, des arrestations pour trafic de stupéfiants et des perquisitions.

L’agent Belletête se rend également dans les écoles pour faire des présentations auprès des jeunes. Le maître-chien apprécie particulièrement son rôle parce qu’il lui permet de toucher une variété de facettes de son métier. « Ça me donne l’impression de recommencer une nouvelle carrière, j’assiste plusieurs équipes, c’est diversifié et moins monotone. Le fait d’élever un animal qui est au service des citoyens c’est aussi très valorisant. »


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.