Actualités

Un banc contre l’intimidation dans une école de Boucherville

Un banc contre l’intimidation dans une école de Boucherville
Emilie Tremblay
le 11 juillet à 10:00

Les élèves de l’école Paul-VI ont maintenant accès à un nouveau moyen pour contrer le harcèlement et l’intimidation : un banc de l’amitié.

Inauguré à la fin des classes, le banc de l’amitié est une initiative de Charlie Ann Boutet, une élève âgée de 10 ans, qui a elle-même été victime d’intimidation.

Le projet a débuté lors de la consultation budgétaire de Boucherville pour 2018. Charlie Ann a alors demandé une subvention de la Ville pour l’achat du banc.

« Personne ne devrait être le bouc émissaire des autres. Surtout pas des enfants comme moi. Alors quand ma maman m’a parlé de ce projet, j’ai tout de suite voulu avoir un banc de l’amitié à l’école Paul-VI », a-t-elle souligné.

La Ville a accueilli favorablement le projet, selon le maire de Boucherville, Jean Martel. « Personne ne devrait être victime de harcèlement dans son milieu de vie et le projet du banc de l’amitié est une belle action pour contrer l’intimidation dans le milieu scolaire. Je tiens à saluer l’initiative de Charlie Ann et la Ville de Boucherville est fière d’avoir participé à la réalisation de ce projet à l’école Paul-VI », a-t-il affirmé.

Selon Charlie Ann Boutet, ces bancs donnent un environnement sécuritaire aux élèves dans lequel échanger. « Il permet aux autres de savoir qu’on se sent seul et qu’on a besoin de se confier ou simplement de quelqu’un avec qui jouer. Le banc de l’amitié, c’est ma façon de contribuer à mettre fin au harcèlement et à l’isolement. Il nous donne du courage pour se confier, et en donne aux autres pour venir vers nous. »

Le banc de l’amitié aurait débuté en Allemagne, puis en 2013 a migré en Pennsylvanie, où un jeune garçon a demandé au directeur de son école d’installer un Buddy Bench (banc de l’amitié). L’idée s’est ensuite propagée en Amérique du Nord.

Plusieurs écoles sur la Rive-Sud ont créé des bancs de l’amitié dans les dernières années, comme l’école des Petits-Explorateurs, située à Longueuil, en 2016, et en mai dernier, l’école primaire de la Petite-Gare à La Prairie.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.