Actualités

Transport collectif : Sainte-Julie satisfaite malgré quelques lacunes

Transport collectif : Sainte-Julie satisfaite malgré quelques lacunes
Pascal
le 17 mai à 00:00

La Ville de Sainte-Julie dresse un bilan positif de son travail à la sortie des résultats d’un sondage sur le transport collectif, malgré plusieurs aspects du service toujours critiqués par les citoyens. La Ville a mis l’accent sur les bienfaits occasionnés par la gratuité du service offert à l’intérieur des limites de la municipalité. «Depuis la mise en place de la gratuité des circuits locaux et à la suite des différentes actions de promotion effectuées par la Ville, on note une hausse de l’achalandage de plus de 70 % [pour ce type de trajet]», a déclaré le conseiller municipal André Lemay, vice-président de la Commission du transport collectif. La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, a elle aussi vanté cette initiative instaurée en 2014, qui selon elle «développe de nouvelles habitudes en matière de déplacement» et «réduit la dépendance à l’automobile et les gaz à effet de serre». Pour cette initiative, la Ville est d’ailleurs en nomination pour recevoir un prix décerné par l’Association québécoise des transports, le 31 mai prochain. Fréquence, tarifs et horaires encore critiqués Malgré les efforts par la Ville pour rendre le service local gratuit, les citoyens sont encore plusieurs à critiquer la fréquence, les horaires et le tarif des passages intervilles. Entre 35 % et 40 % des répondants au sondage critiquent ces trois aspects du service, soit les catégories les moins populaires de l’étude. Les répondants ont aussi été sévères à l’endroit des services de taxi-bus. Les trois trajets obtiennent une note de satisfaction moyenne d’à peine 60 %. «Ce type de trajet doit être réservé, ce qui d’une façon générale diminue le taux de satisfaction des citoyens», croit Julie Martin, porte-parole pour la Ville de Sainte-Julie. «La proximité entre les usagers est peut-être aussi pour quelque chose, comme le trajet est effectué par camionnette», a-t-elle ajouté. Pas de service le dimanche De son côté, l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS) a critiqué l’absence de service d’autobus le dimanche. Sainte-Julie est la seule ville de la Rive-Sud avec une population d’au moins 20 000 habitants à ne pas offrir de transport collectif dominical. «La mairesse de Sainte-Julie, Suzanne Roy, refuse de s'engager, et ce en dépit de la demande claire des usagers», déplore Axel Fournier, porte-parole de l'ATCRS. «Nous avons cependant bon espoir que ce service sera offert sous peu», a-t-il ajouté. Prudente sur cette question, Julie Martin s’est contentée de dire que l’annonce de ce matin ne sera pas la dernière de l’année qui concerne le transport collectif à Sainte-Julie et que la Commission du transport collectif reste à l'écoute des demandes des citoyens. Le sondage a été mené par la Ville auprès de 839 répondants durant le mois de mai.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.