Actualités

Transformation de l’ancienne église anglicane : Saint-Lambert donne le feu vert au projet

Transformation de l’ancienne église anglicane : Saint-Lambert donne le feu vert au projet
Pascal Dugas Bourdon
le 18 octobre à 11:20

Le projet qui vise à transformer une ancienne église anglicane du centre-ville de Saint-Lambert en un bâtiment écologique d’économie sociale a franchi une nouvelle étape, jeudi dernier. Au terme d’une séance extraordinaire du conseil de ville qui aura duré presque quatre heures, tous les conseillers municipaux, sauf un, ont voté pour les quelques dérogations mineures nécessaires à la mise en branle du projet. «Il y a un buzz monumental. Les gens sont en manque, ils ont besoin d’espaces de travail partagés», a expliqué à TVRS l’instigateur du projet, Max Dubois. Le fromager, issu de sept générations d’artisans, a l’intention d’aménager dans le nouveau bâtiment sa propre fromagerie, des espaces de travail partagés («coworking») et un «incubateur à jeunes entrepreneurs». Le complexe se veut résolument écologique : entre autres, on tentera de récupérer un maximum d’énergie, de favoriser le partage des ressources, d’aménager un potager sur le toit et d’utiliser des matériaux qui proviennent d’endroits situés dans un rayon de 100 km. M. Dubois se dit «très fier» de proposer un tel projet à la Ville, et touché par la réaction des citoyens, qu’il juge majoritairement favorables au projet. Un seul opposant au conseil        Le seul membre du conseil à s’être opposé à l’adoption du projet est Jean-Pierre Roy. Ce dernier a annoncé en septembre qu’il tentera de briguer la mairie de Saint-Lambert, lors des élections de novembre 2017. M. Roy a parlé d’un «processus complètement bâclé, complètement raté». Il croit que le projet est «beaucoup trop gros, beaucoup trop haut» pour le secteur. Il a indiqué que le projet était «mal présenté» et que les dessins étaient «parfois bizarres». «On a voté sur du flou, le 13 octobre. On aurait dû consulter la population, se retirer pour aller passer une bonne nuit, se revoir en privé au conseil, prendre le temps de réfléchir, et revenir, possiblement en demandant à Max Dubois et son équipe de refaire leurs devoirs», a expliqué M. Roy. Le conseiller reconnaît malgré tout qu’il s’agit d’un projet «fondateur, et hyper-important pour Saint-Lambert». M. Dubois, qui dit bien connaître M. Roy, croit que la décision du conseiller municipal est motivée avant tout par une stratégie politique. «Il pense se faire du capital politique en étant contre tout ce que le maire est pour. Il s’est mis les deux pieds dans la bouche. C’est dommage. Il a perdu complètement la crédibilité qu’il avait», croit l’initiateur du projet. Quant aux travaux, estimés à quelque 5,2 millions $ et financés par des fonds privés, ils devraient commencer au printemps prochain. Rappelons que l’église anglicane, construite en 1886, fut convertie en temple maçonnique en 1928. Les propriétaires la vendirent en 1998, et la Ville proposa de la racheter. Dès lors, Saint-Lambert cherchait à lui redonner une vocation. En mars dernier, Max Dubois avait signé une promesse d’achat dans le but d’acquérir l’église.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.