Actualités

Sylvie Parent fait le bilan de sa première année à la tête de Longueuil

Sylvie Parent fait le bilan de sa première année à la tête de Longueuil
Aimée Lemieux
le 15 novembre à 10:00

Malgré les prises de bec répétées entre l’opposition et le parti de la mairesse, Sylvie Parent dresse un bilan somme toute positif de sa première année à la tête de Longueuil.

«Dire que cette année a été facile serait mentir, elle a plutôt été une année à apprendre la fonction de mairesse avec humilité», a-t-elle dit au conseil municipal, mardi soir.

Élue minoritaire, Sylvie Parent reconnait que «ce bilan ne serait pas complet sans parler de collaboration». «Les citoyens m’ont élue pour gérer leur ville de façon responsable, et ceci appelle tous les élus à collaborer pour le bien de la collectivité. Cela demandera quelques fois de longs et fructueux échanges et de belles discussions pour le bien commun, mais on y arrivera», a souligné la mairesse.

Si la plupart des points sont adoptés à l’unanimité au conseil, ce sont les nominations aux commissions de la Ville qui ont été particulièrement conflictuelles cette année, jusqu’à en devenir une véritable bataille. Rappelons que dans ce dossier, une mise en demeure a été envoyée au directeur général, puis l’intervention du ministère des Affaires municipales a été demandée par la mairesse.

Malgré ces hostilités, Sylvie Parent estime que «cette année a été celle où nous avons fait avancer, et nous continuerons de faire avancer, les dossiers de première importance pour l’avenir de Longueuil». Le projet de centre-ville à la Place Charles-Le Moyne ainsi que le pôle Roland-Therrien, qui promettent de «changer radicalement le visage de Longueuil», ont notamment été cités.

L’arrivée de Molson Coors, «qui a décidé de traverser le fleuve», est également une grande fierté, a-t-elle souligné.

«Choses promises, choses dues», a dit Sylvie Parent au sujet de la création d’un bureau d’inspection contractuelle, du déploiement d’un portail citoyen, de l’éventuelle construction d’un complexe aquatique ainsi que du programme «toujours bonifié» de collecte de matières organiques.

Avec le développement de la zone aéroportuaire, «notre ville est devenue un véritable pôle d’emplois que l’on envie», estime-t-elle.

Le prolongement de la ligne jaune, dont il a été question dans une rencontre de travail avec les ministres François Bonnardel et Lionel Carmant, ainsi que le député Ian Lafrenière, «démontre un intérêt évident du gouvernement du Québec envers nos projets», se réjouit la mairesse.

Plus d’un an après son élection, Sylvie Parent a finalement rappelé qu’elle «n’est pas la mairesse d’un seul parti», mais bien celle de tous les Longueuillois.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.