Actualités

Seulement deux citoyens s’opposent à l’achat, par la Ville, du complexe sportif « Duval auto » de Boucherville

Seulement deux citoyens s’opposent à l’achat, par la Ville, du complexe sportif « Duval auto » de Boucherville
Francois Laramée
le 22 janvier à 14:45

Parce que le gestionnaire du complexe sportif Duval auto (un organisme sans but lucratif) ne peut plus rencontrer ses obligations financières en raison de déficits d’opération récurrents, la Ville de Boucherville s’est vu non seulement obligé de se mêler du dossier mais la municipalité deviendra propriétaire de ce complexe de 4 glaces sous peu.

La Ville a d’ailleurs reçu le dernier « feu vert » il y a quelques jours car pour acheter le complexe, la Ville devra procéder à un emprunt. Et pour rendre la chose légale, un règlement d’emprunt doit être adopté. Et pour que celui-ci puisse l’être, la ville doit prévoir l’ouverture d’un registre pour que les citoyens opposés à l’achat puissent signer ledit registre. Un nombre suffisant de signatures obligerait la Ville à tenir un référendum ou à simplement abandonner le projet.  Du 14 au 19 janvier dernier, seulement deux citoyens se sont déplacés pour signer le registre alors que 3286 signatures étaient nécessaires pour bloquer le processus.

Le même processus avait connu un tout autre dénouement il y a trois ans alors que plus de 900 citoyens avaient bloqué, dans un premier registre, le projet de construction du nouveau complexe aquatique

La municipalité achètera donc le complexe des 4 glaces « Duval auto » via la créance de 17,5 M $ de la Banque Laurentienne en versant 9 M $ comptant et en effectuant un règlement d’emprunt de 8,5 M $ remboursable sur 25 ans.

Deux entreprises intéressées

Au mois de novembre, l’administration municipale avait lancé un appel d’intérêt auprès du secteur privé afin de vérifier si des entreprises spécialisées en gestion d’aréna souhaitaient soumettre une proposition pour gérer le Complexe sportif Duval Auto. Deux compagnies ont déposé des propositions : Conception et Gestion Intégrées Inc., un gestionnaire de projets établi à Montréal et Groupe Hélios (SODEM), de Longueuil, spécialisé dans la gestion d’infrastructures et de services urbains.

La Ville a effectué une analyse des deux dossiers soumis en calculant les différents paramètres qui ont conduit à comparer les coûts de location d’heures de glace. La Ville loue déjà 7750 heures par année de patinoires pour les différentes activités de pratique de sport sur glace. En devenant propriétaire du complexe sportif, son coût de revient s’élèvera à 224 $ l’heure, contre 288 $ pour Conception et Gestion Intégrées Inc. et 336 $ pour le groupe Hélios (SODEM).

« Les deux entreprises ayant déposé des propositions sont intéressés mais les offres présentées sont plus onéreuses que si la Ville fait l’acquisition de la créance de l’institution financière », a fait savoir le maire Jean Martel. « La Ville fait le meilleur choix pour la population en acquérant ce complexe sportif. »

Le processus d’achat étant maintenant enclenché, la Ville prévoit aussi demander des subventions aux paliers gouvernementaux supérieurs et la transaction finale devrait se conclure au cours des prochains mois.

Notons que les déboires de l’OBNL qui gérait le complexe sportif, ont débuté il y a près de trois ans alors que l’organisme a décidé d’ajouter deux glaces aux deux déjà existantes. L’achalandage alors prévu ne s’est jamais concrétisé et toutes les heures de glace alors disponibles n’ont jamais été achetées par les utilisateurs de la région en raison, entre autres, de l’ouverture de d’autres patinoires dans les villes voisines.

Il y a quelques jours la direction du complexe des 4 Glaces de Brossard, une véritable institution sur la Rive-Sud, a annoncé la fermeture de l’établissement en raison de la baisse de l’achalandage. Il y a peut-être là une clientèle à récupérer par les nouveaux gestionnaires du complexe sportif de Boucherville….


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.