Actualités

Sécurité aux intersections à Longueuil : des aveugles demandent des feux sonores

Sécurité aux intersections à Longueuil : des aveugles demandent des feux sonores
Les feux sonores permettent de savoir quand traverser, et de le faire en ligne droite. (Vanessa T.-Deneault / TVRS)
Pascal Dugas Bourdon
le 15 novembre à 17:00

Une vingtaine de manifestants, dont plusieurs handicapés visuels, ont exigé ce matin lors d’un rassemblement que davantage de feux sonores soient installés à Longueuil.

Les feux sonores permettent aux non-voyants de savoir quand et où traverser, car un son particulier est émis en alternance lorsqu’il est temps de le faire.

Selon le Comité des membres du Regroupement des Aveugles et des Amblyopes du Montréal métropolitain (RAAMM), ça fait plus de 12 ans qu’on demande à la Ville qu’un tel dispositif soit installé à certaines intersections.

L’angle des boulevards Cousineau et Jacques-Marcil, à Saint-Hubert, est particulièrement problématique étant donné la largeur des voies. C’est là que s’étaient donné rendez-vous les manifestants, ce matin.

«En 2005 officiellement, la demande a été faite à la Ville de Longueuil. Ça fait plus de 12 ans maintenant qu’on revendique de traverser en toute sécurité», a expliqué Lyne Simard, agente de développement au RAAMM.

«On nous fait des promesses d’une saison à l’autre et ce n’est jamais fait. Alors on espère qu’en sortant dans la rue, on va avoir des appuis.»

Cette intersection est à la fois la responsabilité de la Ville et du ministère des Transports du Québec (MTQ).

Pas de date arrêtée

La Ville de Longueuil n’a pas commenté le délai de 12 ans avancé par les groupes de pression, mais affirme que la situation est sur le point d’évoluer.

«Ça fait un an et demi ou deux ans que la Ville est en discussion avec le ministère des Transports pour l’installation de feux sonores [à l’angle des boulevards Cousineau et Jacques-Marcil, et près de l’hôpital Charles-Le Moyne]. On a maintenant la confirmation [que le MTQ] va aller de l’avant», a expliqué Louis-Pascal Cyr, porte-parole à la Ville de Longueuil.

Il y a une trentaine de ces dispositifs sur le territoire de la Ville, dont 17 ont été installés au cours des trois dernières années, a précisé la Ville.

D’autres pourraient venir d’ajouter au cours des prochaines années.

Il n’a pas été possible d’obtenir la réaction du ministère des Transports du Québec aujourd’hui.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.