Actualités

Saint-Bruno-de-Montarville veut devenir une Ville amie des monarques

Saint-Bruno-de-Montarville veut devenir une Ville amie des monarques
Emilie Tremblay
le 19 septembre à 11:55

À la dernière séance du conseil municipal, les élus de Saint-Bruno-de-Montarville ont adopté à l’unanimité une résolution engageant la Ville à préserver et à améliorer l’habitat du monarque.

La Ville effectuera donc ses premiers pas dans l’obtention de la certification Ville amie des monarques de la Fondation David Suzuki à l’aide de la mise en place de trois mesures dans la liste des vingt-quatre proposée par la Fondation.

L’utilisation de néonicotinoïdes, ces pesticides soupçonnés d’être responsables de la déclination de certains pollinisateurs comme les abeilles, est déjà interdite depuis le printemps dernier en milieu urbain. La Ville a également mis en œuvre un programme de plantation de l’asclépiade et de plantes nectarifères indigènes dans les emprises publiques. La plante a également été retirée de la liste des végétaux nuisibles de la réglementation de la Ville. Rappelons que l’asclépiade est une plante à fleurs indispensable au cycle de vie du monarque, puisqu’elle constitue l’unique source de nourriture de ses chenilles.

Cette initiative de la Ville est motivée par la chute radicale de la population de monarques : 90 % de cette espèce de papillon a disparu dans les vingt dernières années. Ce déclin serait attribué à la dégradation et à la perte de ses habitats de reproduction.

D’autres villes de la Rive-Sud sont également certifiée Ville amie des monarques. Saint-Constant a été la première ville de la Montérégie obtenir la certification en 2018. Les villes de Candiac Saint-Lambert, Saint-Constant, Mont-Saint-Hilaire et Varennes participent également à ce programme.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.