Actualités

Saint-Bruno-de-Montarville : maintenant «ville nourricière»

Saint-Bruno-de-Montarville : maintenant «ville nourricière»
Courtoisie : Ville de Saint-Bruno-de-Montarville
Aimée Lemieux
le 17 mars à 11:05

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville adopte la politique «ville nourricière», l’une des premières villes au Québec à aller en ce sens.

Une mesure qui impliquera une plus grande disponibilité des aliments frais sur le territoire, produits de façon respectueuse de l’environnement, et offerts à des prix raisonnables.

«Soucieux de leur alimentation, les Montarvillois souhaitent s’approvisionner à proximité de produits frais et sains. En intervenant sur l’ensemble du système alimentaire, la Ville souhaite contribuer à la mise en œuvre d’une véritable stratégie alimentaire locale» a indiqué le maire, Martin Murray.

La politique «ville nourricière» permettra à la Ville de Saint-Bruno de développer l’agriculture urbaine et de proximité.

Le développement économique de la communauté en bénéficiera lui aussi. La présence de producteurs maraîchers locaux soutiendra la demande.

La Ville de Saint-Bruno dispose d’aménagements favorables au développement de l’agriculture, notamment la proximité de terres agricoles à l’extérieur et à l’intérieur du périmètre urbain. Une modalité nécessaire dans le cadre de la politique «ville nourricière».

Différentes initiatives seront développées. Elles bonifieront les projets déjà en cours, c’est-à-dire le jardin communautaire, le marché public estival, les ateliers de jardinage et l’aide alimentaire offerte par certains organismes.

La politique «ville nourricière» agit sur cinq front : la production, la transformation, la distribution et la consommation alimentaire ainsi que la gestion des matières résiduelles.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.