Actualités

Rémunération des élus de Longueuil : les indépendants veulent un consensus

Rémunération des élus de Longueuil : les indépendants veulent un consensus
Juliette Poireau
le 20 février à 12:30

Les conseillers municipaux indépendants de la Ville de Longueuil essayent de trouver un juste milieu concernant les différentes propositions à propos de la rémunération des élus.

Les recommandations émises par les indépendants appuient des suggestions autant du côté de la mairesse Sylvie Parent que celui de Longueuil Citoyen, l’opposition officielle.

« On fait appel à des discussions afin de trouver une solution gagnante à long terme », soutient Steve Gagnon, conseiller municipal indépendant du district de Fatima-du Parcours-du-Cerf.

En effet, les indépendants s'entendent avec Longueuil Citoyen sur la diminution du salaire de la mairesse de 40 000 $ pour arriver à une rémunération de 112 000 $ de la Ville de Longueuil. De plus, ils souhaitent tout autant le plafonnement du revenu annuel de Mme Parent à 190 000 $ et celui des conseillers à 90 % par rapport au sien.

De cette manière, cette recommandation permettra à Sylvie Parent de recevoir ces rémunérations supplémentaires provenant d’autres instances jusqu’à concurrence de 190 000 $.

Comme la plupart des élus des deux partis opposants, les conseillers indépendants sont également d’accord avec l'abolition de la prime additionnelle de 34 000 $ au poste de maire suppléant en raison du fait que la Ville de Longueuil demeure la seule à offrir une telle allocation.

Toutefois, ils souhaitent que cette économie soit injectée directement dans les coffres de la Ville, pour les citoyens. Si cette recommandation est acceptée, les indépendants souhaitent la mettre en place dès son adoption.

Concernant les commissions, les conseillers municipaux indépendants cherchent à les démocratiser grâce à l’augmentation de leur transparence et l’abrogation des rétributions de présence.

Ils suggèrent que les élus ne siégeant pas sur des commissions aient accès aux documents afin d'émettre leurs commentaires et contribuer à la discussion. Ainsi, toutes les voix seront entendues.

L’abolition de la rémunération de présence engendrera une participation d’intérêt des commissaires, et non plus monétaire. De plus, les indépendants demandent que l’économie générée par cette suppression de prime soit redistribuée directement à l’ensemble des élus dans le but de bonifier leur revenu annuel.

Les jetons de présence aux commissaires s’élèvent à un peu plus de 300 $ pour un budget annuel de 100 000 $ de la Ville de Longueuil à cet effet.

« On n’était pas en faveur des hausses salariales proposées par la mairesse parce qu’on ne voulait pas que les citoyens paient plus de taxes, pour nous », explique Steve Gagnon. « C’est pourquoi les 100 000 $ d’économie pourraient servir à bonifier le salaire des conseillers sans aucun coût citoyen », détaille-t-il.

Pour lui, « les plus beaux règlements sont ceux votés à l’unanimité ».


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.