Actualités

Réforme de l'aide sociale : le CAP Longueuil sort ses mots-clics

Réforme de l'aide sociale : le CAP Longueuil sort ses mots-clics
Pascal
le 08 février à 19:55

Le comité d'action politique (CAP) Longueuil entend désormais utiliser claviers et souris pour s'attaquer au projet de loi 70 qui prévoit une réforme de la loi sur l'aide sociale.

Conscient de la nécessité de se réinventer pour faire entendre son message, le regroupement incite ses membres à utiliser les réseaux sociaux, le 10 février, pour rappeler à François Blais, nouveau ministre de la Solidarité sociale, le «revers inacceptable» que représente le projet de réforme.

À l'adoption de ce projet de loi, les demandeurs de prestations d'aide sociale n'ayant aucune contrainte particulière devront s'inscrire à une démarche de recherche d'emploi, sans quoi leur chèque pourrait être coupé de moitié.

Guy Levesque, coordonnateur de la maison Virevolte et membre du CAP Longueuil, croit que la stratégie employée par le gouvernement est injuste et inefficace.

«Au lieu d'utiliser des mesures de coercition et d'imposer des pénalités, pourquoi ne pas y aller avec des mesures qui vont améliorer le support et l'accès à l'emploi?, a-t-il indiqué en entrevue à TVRS.

«On s'en va carrément vers l'abolition de l'aide sociale. Mais il faut comprendre que l'aide sociale, c'est-à-dire un revenu minimum garanti, c'est un droit, pas un privilège.»

#silvousblais

Après être allé jusqu'à Québec pour manifester, le CAP Longueuil invite désormais ses membres à utiliser les réseaux sociaux pour se faire entendre.

Parmi les mots-clics les plus inspirés, on retrouve le #silvousBlais, qui se veut un jeu de mot avec le nom du nouveau ministre. Mais on invite également les membres à inscrire des classiques, tels que le #polqc ou le #aidesociale.

Le CAP propose aussi à ses membres de se photographier avec des pancartes et d'afficher le tout sur Twitter et Facebook.

«Est-ce que le changement ministériel va changer la donne? Un peu trop tôt pour le dire, mais on l'espère», a ajouté M. Levesque, qui voit l'arrivée du ministre Blais comme une opportunité supplémentaire de se faire entendre.

Le CAP Longueuil est un collectif qui a pour mission de mobiliser, d'éduquer et de répliquer aux mesures d'austérité.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.