Actualités

Réduction des GES : Longueuil demande l’aide du gouvernement

Réduction des GES : Longueuil demande l’aide du gouvernement
Juliette Poireau
le 03 février à 13:00

Lors d’une séance ordinaire, le 21 janvier dernier, le conseil de Ville de Longueuil a émis une déclaration concernant la réduction des gaz à effet de serre.

La Ville demande aux gouvernements du Canada et du Québec à être bénéficiaire de programmes et d’investissements historiques de leur part pour permettre d’atteindre les cibles de réduction de GES qu’ils ont fixés.

Elle veut participer activement à la lutte contre les changements climatiques en ayant à disposition toutes les ressources nécessaires.

Longueuil souhaite également que ces programmes et investissements historiques visent les interventions qui auront le plus d’impacts dans son territoire.

La Ville désire des mesures afin de s’adapter au réchauffement climatique, de diminuer son émission des GES, de gérer ses eaux et ses matières résiduelles et de poursuivre son verdissement pour combattre les îlots de chaleur, retenir les eaux de pluie et filtrer les microparticules de l’air.

Cette déclaration a été adoptée à l’unanimité par le conseil de Ville considérant la population importante de Longueuil et l’urgence d’agir pour limiter à 1,5 degré Celsius le réchauffement de la planète.

Rappelons que le Québec s’est engagé en 2015 à réduire l’émission de GES à 55,9 millions de tonnes par année d’ici 2030, soit une diminution de 37,5 % par rapport à 1990. En 2017, le Québec en produisait 78,6 Mt, selon les chiffres du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques. Depuis 1990, c’est une baisse de 8,7 %.

Au niveau national, le gouvernement du Canada vise à réduire de 30 % l’émission de GES d’ici 2030, soit à atteindre 511 Mt annuellement. Toutefois, en 2017, la production de GES canadienne s’élevait à 716 Mt.

« La présente résolution a été transmise aux premiers ministres du Canada et du Québec ainsi qu’au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec et au ministre de l’Environnement et du Changement climatique du Canada », peut-on lire dans un communiqué.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.