Actualités

Rapport annuel du SPAL: un bilan positif

Rapport annuel du SPAL: un bilan positif
Courtoisie: Ville de Longueuil
Aimée Lemieux
le 02 mai à 16:15

La criminalité a diminué de 9,5 % en 2016 par rapport à l’année précédente sur le territoire, indique le rapport annuel du Service de police de l’agglomération de Longueuil.

«C’est une année record. Une si forte baisse, c’est vraiment une première», a lancé au Journal Métro Fady Dagher, directeur du SPAL, en poste depuis décembre.

Alors que la population de l’agglomération de Longueuil a connu une hausse de 4,2 % entre 2011 et 2016, la criminalité, elle, a baissé de 27,8 %. Concrètement, c’est donc dire qu’il y a eu 5 950 crimes de moins en 2016 qu’en 2011, indique le bilan du SPAL.

En entretien avec le Journal Métro, Fady Dagher explique cette baisse de criminalité par la mise en place de «plusieurs opérations, autant préventives que répressives, qui nous ont permis d’éviter des évènements, de passer des messages et d’éduquer la population».

Les faits saillants

Les crimes contre la propriété ont chuté de 14,7 % en 2016. Pour la même période, les vols de véhicules et de remorques ont respectivement connu une diminution de 26,5 % et de 58,3 %.

Le bilan routier, lui aussi, s’avère positif. Les collisions avec blessés graves sont en baisse de 46,3 % et les accidents mortels, en diminution de 20 % en 2016. Au cours des deux dernières années, également, aucun automobiliste n’a perdu la vie sur le territoire desservi par le SPAL.

L’implantation des radars photo, déployés dans des secteurs à risque, expliquerait en partie la baisse d’accidents impliquant des voitures.

Le projet pilote Troque ton Ticket, qui offre aux cyclistes une formation en échange de l’annulation de leur amende, a lui aussi contribué à améliorer le bilan routier, précise le communiqué du SPAL. Chez les cyclistes, le Service de police enregistre une diminution de 11 % quant aux blessés graves ainsi qu’une baisse de 12,3 % chez les piétons. Par ailleurs, les quatre décès chez les cyclistes et les piétons sont le plus petit nombre recensé depuis 2011.

Elles aussi en diminution, les fraudes ont baissé de 32,8 % en 2016.

Toutefois, les fraudes «Grands-Parents» se sont poursuivies. Les secteurs les plus marqués sont le Vieux-Longueuil, Saint-Lambert et Saint-Hubert. Elles impliquent différents stratagèmes pour soutirer de l’argent aux personnes âgées. Le scénario le plus fréquent étant celui où un individu appelle la victime, se fait passer pour son petit-fils, dit avoir été arrêté et avoir besoin d’argent pour payer la caution.

Finalement, les enquêtes en déontologie policière ont chuté de 25,8 % par rapport à l’an dernier et de 53 % par rapport à 2011. Les signalements qui peuvent faire l’objet d’une procédure disciplinaire et les poursuites policières sont restés stables entre 2015 et 2016, conclut le rapport annuel du SPAL.

«Même si la criminalité est en baisse, ajoute le directeur au Journal Métro, nous devrons garder un regard vigilant au cours des prochaines années, notamment avec les crimes émergents comme la cybercriminalité et la maltraitance envers les aînés».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.