Actualités

Prolongement de l'avenue Bourgogne à Chambly : un règlement d'emprunt contesté

Prolongement de l'avenue Bourgogne à Chambly : un règlement d'emprunt contesté
Aimée Lemieux
le 28 mai à 17:00

Pour réduire le trafic sur la route 112, la Ville de Chambly souhaite prolonger l'avenue Bourgogne afin que les voitures transitent sur ce tronçon. Une décision contestée par le Mouvement citoyen de Chambly (MCC).

Dans le cadre d'un registre qui se tient à l'hôtel de ville, les citoyens de Chambly sont actuellement invités à se prononcer sur un règlement d'emprunt d'environ 1 M$, qui permettait à terme d'acheter deux terrains pour allonger l'avenue Bourgogne jusqu'à la rue Daigneault.

 

Le Mouvement citoyen de Chambly sollicite les résidents de la Ville pour qu'il puisse être bloqué. Le MCC estime que cette acquisition de terrains pourrait ouvrir la porte « au plus grand projet de développement résidentiel à Chambly » et entraîner la « destruction définitive » du milieu naturel de l'ancien golf ainsi que la mise en valeur d'un parc nature.

 

Diminuer le trafic, l'objectif initial de la Ville, serait par ailleurs loin d'être accompli. « Le projet de dévier le trafic par le prolongement de la rue Bourgogne n’est pas la solution à la réduction du trafic sur la route 112, bien au contraire. Il permettra le développement d'un projet résidentiel, qui inclut l’ajout de 570 nouveaux logements sur le golf et l’implantation d’une nouvelle place commerciale. Le trafic ne pourra qu’augmenter », tranche le Mouvement citoyen de Chambly.

 

Pas de projet résidentiel

 

Pour le directeur du Service de la planification et du développement du territoire de la Ville, Jean-François Auclair, l'achat des deux terrains, à proximité de l'ancien golf, servira strictement à prolonger l'avenue Bourgogne. « La Ville a déjà tenu une consultation publique en 2016 pour sonder les citoyens sur un éventuel projet résidentiel dans ce secteur et il avait été refusé par la plupart des gens. Par ailleurs, le golf est zoné comme récréatif et ce règlement d'emprunt ne vise absolument pas à changer ce zonage pour du résidentiel », explique-t-il.

 

M. Auclair admet toutefois qu'il y a eu « des spéculations avec un promoteur immobilier » dans le passé, mais qu'aujourd'hui, ce projet est dans les cartons. « Le parc nature sur le site de l'ancien golf n'est pas compromis », ajoute-t-il.

 

Engagement électoral

 

À l'aube des dernières élections municipales, le maire Denis Lavoie avait indiqué au Journal de Chambly que son parti était prêt à « s'asseoir avec les gens de bonne foi pour faire du golf le deuxième plus grand parc nature de Chambly, après celui dans le district des Grandes-Terres ».

 

Inquiet quant à l'avenir de ce parc, le Mouvement citoyen de Chambly exige qu'une solution « socialement acceptable pour tout le monde » soit trouvée de façon imminente.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.