Actualités

Priorités budgétaires de la Ville de Longueuil : le mémoire déposé

Priorités budgétaires de la Ville de Longueuil : le mémoire déposé
Juliette Poireau
le 19 février à 11:45

Dans le cadre des consultations prébudgétaires 2020-2021, la Ville de Longueuil a déposé son mémoire où sont inscrits ses dossiers prioritaires. Ces priorités sont appuyées par des demandes financières faites au gouvernement afin d’assurer leur pleine réalisation.

Ce mémoire présente cinq demandes budgétaires prioritaires.

L’une d’entre elles vise à la mise en œuvre d’un mode structurant de transport collectif de la station Panama du futur REM au cégep Édouard-Montpetit. Cette recommandation tend à rendre les déplacements plus fluides grâce à un réseau performant déployé d’est en ouest de l’agglomération.

Une autre réclamation concerne le développement du centre-ville. Ce projet majeur permettra de créer un centre urbain sécuritaire pour les piétons et les cyclistes, ainsi que de favoriser l’effervescence de nouveaux commerces. Il représente des opportunités d’investissement du secteur privé de près de 3 milliards de dollars. Ainsi, la Ville souhaite moderniser les infrastructures tout en répondant aux exigences gouvernementales en matière de transports et d’environnement.

Dans la continuité du développement du centre-ville, la Ville de Longueuil veut y construire un complexe culturel dans le but d’offrir un milieu culturel moderne pour les organismes du territoire et pour accueillir les citoyens. Un centre d’exposition et des salles de spectacles feront partie de cette infrastructure. Longueuil demande une aide financière de 27,5 millions de dollars au gouvernement pour ce projet.

Un complexe aquatique figure également sur le menu des réalisations prioritaires de la cinquième ville la plus populeuse du Québec. Ce bâtiment permettrait de répondre à l’achalandage important pour les activités aquatiques. Longueuil prévoit une augmentation de 100 000 entrées-baignades dans les prochaines années et 10 000 inscriptions aux différents cours. L’offre aquatique du territoire se trouve sous la moyenne québécoise du nombre d’installations par habitant, c'est pourquoi la Ville demande au gouvernement la confirmation d’une enveloppe de 20 millions de dollars pour la mise en place de cette infrastructure.

Et pour terminer, Longueuil veut se doter d’un service de police de concertation. À la suite du Programme de développement professionnel — Immersion (PDP-I) mené par le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), la Ville s’est penchée sur les réalités vécues par les agents sur son territoire. Ainsi, elle a constaté que 70 % des interventions font face à des situations à caractère non criminel, comme des cas de santé mentale, de détresse ou d’autres problématiques sociales. Le projet pilote du SPAL a permis à une trentaine de policiers de comprendre davantage ces situations grâce à un stage d’immersion dans différents milieux. La Ville de Longueuil demande une aide financière de 3,5 millions de dollars pour permettre la transition du modèle de police traditionnelle à la police de concertation.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.