Actualités

Plantation de 1500 arbres à Sainte-Julie

Plantation de 1500 arbres à Sainte-Julie
Emilie Tremblay
le 28 mai à 15:10

La Ville de Sainte-Julie a vu son nombre d’arbres augmenter de 1500 après une séance de plantation massive le long de la piste cyclopédestre du Grand-Coteau vendredi et samedi derniers.

L’initiative provient d’une demande de reboisement social déposée par la Ville à l’organisme Arbre-Évolution Coop de solidarité. Celui-ci possède un site web, calculcarborne.org, et invite les entreprises, les organisations et les citoyens à calculer leurs émissions de CO2 et à financer la plantation d’arbres nécessaire pour neutraliser celles-ci. La plantation d’un arbre équivaut à 0,2 tonne de CO2 et à un don de 7,95 $.

Au total, 1100 des 1500 arbres ont été financés par des citoyens des quatre coins du Québec, et les 400 autres par l’organisme. Les arbres plantés ont en moyenne 2 ans, mesurent une cinquantaine de centimètres et, selon l’organisme, 80 % d’entre eux devraient atteindre leur pleine croissance.

Sainte-Julie a financé 2500 $ du projet, contre 11 500 $ provenant de l’organisme et des citoyens, pour un total d’environ 15 000 $ taxes incluses.

La plantation de la douzaine d’essences a été faite par une dizaine d’employés de la Ville, des employés de l’organisme et des bénévoles qui avaient fait un don au projet.

Selon le coordonnateur d’Arbre-Évolution Coop de solidarité, Simon Côté, la collaboration des villes avec son organisme correspond au meilleur des deux mondes en termes de plantation. « Les villes peuvent sauver des coûts, on peut répondre à leurs besoins d’expertise horticole et en même temps c’est une occasion de rassembler les gens. »

Du côté de Sainte-Julie, la mairesse, Suzanne Roy, a affirmé que la Ville s’engage depuis plusieurs années dans la protection de l’environnement et la valorisation des arbres, que ce soit dans sa planification stratégique, son plan vert ou sa politique de l’arbre. « Nous félicitons Arbre-Évolution pour la création de projets comme celui d’aujourd’hui, notamment parce qu’ils nous permettent de rassembler la population autour d’une cause commune », conclut-elle.

Plusieurs autres projets du genre ont présentement lieu partout à travers le Québec, dont un à Saint-Constant. 


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.