Actualités

Nouveaux rôles d'évaluation foncière de l'agglo : le maire Brodeur rectifie ses propos

Nouveaux rôles d'évaluation foncière de l'agglo : le maire Brodeur rectifie ses propos
Aimée Lemieux
le 28 novembre à 17:00

Après ce qui semble avoir été une invitation à contester les nouveaux rôles d’évaluation foncière de l’agglomération de Longueuil, le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur, corrige le tir.

« L’objectif derrière ma décision de rencontrer les évaluateurs n’était pas de critiquer le système de calcul de l’agglomération ou même d’encourager mes concitoyens à contester leur propre augmentation. Je souhaite plutôt mieux comprendre la réalité de ceux qui décideront de contester », a-t-il dit à la dernière table des maires, le 22 novembre.

Les Lambertois, ceux qui connaissent de loin la plus grande augmentation de leur évaluation foncière selon le maire Brodeur, devront « encaisser » des taxes municipales et scolaires plus importantes.

« Vous comprendrez qu’en plus Saint-Lambert compte une forte proportion de personnes âgées dont les allocations de retraite sont limitées et dont cette situation leur crée une réelle pression financière », déplore-t-il.

Si le maire a lui-même demandé une révision de l’évaluation de sa propriété, c’est pour avoir « une perception plus éclairée sur cette évaluation et permettre une meilleure défense des intérêts des citoyens de Saint-Lambert ».

Pierre Brodeur est « sincèrement désolé » que ses propos aient été reçus comme une critique envers l’agglomération et s’engage à « œuvrer en harmonie », comme l’indiquait son slogan en campagne électorale.

Rappelons qu'à la dernière assemblée du conseil municipal, lorsqu'il a été interpellé par des citoyens visiblement mécontents des nouveaux rôles d'évaluation foncière, le maire a répondu sans détour qu'il les invitait « à contacter le service d'évaluation de l'agglomération de Longueuil pour faire part de votre insatisfaction sur le taux d'augmentation ».

« C'est ce que je vais faire personnellement », avait-il ajouté. 


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.