Actualités

Nominations au Bureau du protecteur du citoyen de Longueuil : Jacques Lemire y voit de la partisannerie

Nominations au Bureau du protecteur du citoyen de Longueuil : Jacques Lemire y voit de la partisannerie
Pascal
le 06 juillet à 00:00

La Ville de Longueuil a procédé hier, lors du conseil de Ville, à la nomination de trois nouveaux membres du Bureau du protecteur du citoyen, une sélection qu’a déjà remise en doute le conseiller municipal indépendant Jacques Lemire. Il s’en est pris plus particulièrement à la nomination de Suzanne Lachance, une ancienne conseillère municipale élue sous la bannière d’Action Longueuil, le parti de la mairesse Caroline St-Hilaire. «Je n’ai rien personnellement contre Mme Lachance, […] mais elle est d’autant plus partisane qu’elle est une ancienne élue d’Action Longueuil, a déclaré M. Lemire. «Reste à confirmer si elle a encore sa carte du parti!», a-t-il ensuite avancé, avant que la conseillère Monique Bastien n’intervienne avec un point d’ordre. «Encore une fois, notre collègue M. Lemire a des propos tendancieux. […] Si on doit arrêter de nommer, à différents endroits, des gens qui ont un lien avec Mme St-Hilaire, on ne pourra plus nommer personne. Je tiens à rappeler qu’elle a été élue avec plus de 90 % des voix», a donné comme explication Mme Bastien. Des «amis» du parti L’intervention de Mme Bastien n’a toutefois pas semblé émouvoir M.Lemire, qui s’est attaqué de plus belle à cette nomination. «On nomme des amis [du parti d’Action Longueuil] à des postes clés, les gens vont ensuite aller faire des plaintes au protecteur du citoyen, mais qui peut me dire que ça sera juste?», a-t-il renchéri. La conseillère Sylvie Parent a finalement pris la défense de la nouvelle nominée. «Elle a toujours démontré une rigueur et un sens du devoir envers la population. Pour moi, ce sont des valeurs fondamentales. Le code d’éthique, il est clair, et dans ce cas-là, il est respecté», a-t-elle tranché. À la demande du vote et sans surprise, seuls M. Lemire et Robert Myles se sont opposés à la résolution. Une nouvelle structure Outre Mme Lachance, Laurent Pépin et Denis Châteauneuf ont été sélectionnés pour faire partie de cette «nouvelle structure de l’organisation». Le Bureau du protecteur du citoyen a pour mandat d'obtenir réparation des erreurs ou des injustices commises à l'égard de tout citoyen qui est en relation avec la Ville de Longueuil. «La Ville a le constant souci d’être à l’écoute de ses citoyens pour leur offrir le meilleur service qui soit et cette structure y souscrit totalement», a précisé Mme St-Hilaire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.