Actualités

Milieux humides : un site d’interprétation entre Sainte-Julie et Saint-Amable

Milieux humides : un site d’interprétation entre Sainte-Julie et Saint-Amable
Pascal Dugas Bourdon
le 02 septembre à 13:20

Les villes de Sainte-Julie et Saint-Amable s’allient pour mettre en valeur et protéger un milieu humide situé à cheval entre les deux territoires et où vivent des espèces en situation précaire. Le site en question regroupe le Parc des Étangs Antoine-Charlebois, à Sainte-Julie, et une section du Parc Le Rocher, à Saint-Amable. «Ces milieux contigus, composés d’étangs bordés de boisés, abritent plusieurs espèces floristiques et fauniques, incluant des oiseaux, mammifères, amphibiens et reptiles […]», ont expliqué les municipalités par communiqué. L’endroit sera mis en valeur par la création d’un site d’interprétation de la nature, lequel sera ponctué de quais, de sentiers, de panneaux d’interprétation et d’aires de repos. Un site «méconnu du public» La mairesse de Sainte-Juie, Suzanne Roy, reconnaît que le site est méconnu du public, ce qui ne l’empêche pas, selon elle, de présenter «un extraordinaire potentiel écologique». «Dès le printemps 2017, les citoyens pourront ainsi y découvrir une biodiversité étonnante, avec des espèces aussi inattendues que la loutre de rivière et l’orignal, tout en profitant des aménagements visant à en faciliter l’observation», a-t-elle précisé. Son homologue amablien, François Gamache, souhaite pour sa part «offrir un lieu pour la pratique d’activités en plein air respectueuse de l’environnement et avec une valeur ajoutée à l’expérience des utilisateurs». Le projet, qui s’inscrit dans le cadre de la Trame verte et bleue du Grand Monréal, sera réalisé au coût de 1,25 million $. Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal se sont engagés à hauteur de 834 000 $, tandis que Sainte-Julie fournira 250 000 $ et Saint-Amable 166 000 $. Les travaux seront menés à terme au printemps prochain


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.