Actualités

Maladie de Lyme : Longueuil présente un risque modéré

Maladie de Lyme : Longueuil présente un risque modéré
Réaction à la suite d'une piqûre par une tique infectée (Courtoisie CISSS Chaudière-Appalaches)
Pascal Dugas Bourdon
le 27 février à 13:00

L’institut national de Santé publique du Québec (INSPQ) invoque un risque «modéré» de contracter la maladie de Lyme sur le territoire de Longueuil, soit le deuxième niveau de gravité après un risque «élevé».

C’est ce qu’on peut constater dans la cartographie 2016 du risque d’acquisition de la maladie, publiée vendredi.

La maladie de Lyme, causée par une bactérie, se transmet normalement par la piqûre d’une tique infectée. Depuis 2004, elle prend chaque année de l’ampleur au Québec.

Sur la Rive-Sud, outre Longueuil, les municipalités de Carignan et de Saint-Bruno présentent également un risque «modéré» de contracter la maladie.

Par «modéré», l’INSPQ entend que les trois stades de la tique (larve, nymphe adulte) ont été identifiés par des activités de surveillance active et qu’au moins une nymphe était infectée par la bactérie.

Les municipalités à risque modéré peuvent aussi être des endroits où au moins trois cas de maladie de Lyme acquis localement ont été confirmés depuis 2004. C’est d’ailleurs le cas de Longueuil, où trois cas de maladie de Lyme ont été acquis entre 2006 et 2015.

La tique s’agrippe normalement aux humains ou aux animaux de compagnie lors de promenades en forêt, dans les boisés et dans les herbes hautes

La maladie se manifeste souvent par une rougeur de cinq centimètres de diamètre sur le lieu de la piqûre. D’autres symptômes, tels que de la fièvre, de la fatigue, des maux de tête, et des douleurs musculaires peuvent accompagner la réaction cutanée.

La maladie est normalement traitée à l’aide d’antibiotiques. Toutefois, dépendamment du niveau d’avancement de la maladie, certaines personnes ont des symptômes qui perdurent plus de 6 mois après le traitement. Les recherches se poursuivent sur les causes de ces symptômes persistants et les méthodes de traitement.

Pour obtenir plus d'information: http://sante.gouv.qc.ca/problemes-de-sante/maladie-de-lyme/ 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.