Actualités

L’opposition à Longueuil soutient ne plus avoir accès aux requêtes des citoyens

L’opposition à Longueuil soutient ne plus avoir accès aux requêtes des citoyens
Emilie Tremblay
le 20 juin à 11:45

Le parti de l’opposition à Longueuil demande à la Ville de redonner accès à son agente d’administration au système de requêtes ARI, une plateforme permettant de traiter les demandes des citoyens.

Longueuil citoyen soutient qu’une semaine a passé depuis son dernier accès au système et qu’il se l’est fait couper sans préavis.

Le chef de Longueuil citoyen, Xavier Léger, nie la déclaration de la Ville, que « chaque élu, et son agente d’administration ont accès aux requêtes effectuées à son nom, que ce soit pour lui-même ou pour un citoyen ». Il exige que l’accès complet au système de requête ARI soit rétabli immédiatement et qu’une enquête interne fasse la lumière sur les causes de cette situation.

M. Léger dit avoir envoyé le 17 juin dernier une lettre au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour l’informer de la situation.

Selon le porte-parole de la Ville de Longueuil, Louis-Pascal Cyr, il s’agit réellement d’une coupure temporaire. Il faut comprendre que seules les adjointes administratives ont accès directement au système, et que parmi elles, une était attitrée pour traiter les requêtes faites par les citoyens aux élus de l’opposition et une autre pour celles faites aux élus du cabinet de la mairesse.

Or, la semaine dernière, cinq élus ont quitté le parti de l’opposition, ce qui, selon M. Cyr, a nécessité une redistribution des adjointes administratives afin qu’une soit attitrée à l’opposition, une au cabinet de la mairesse et une aux élus indépendants.

Ce remaniement a forcé un débranchement temporaire de leur compte, afin de redistribuer les différentes requêtes aux bons élus et donc aux adjointes attitrées à ceux-ci.

Louis-Pascal Cyr assure par contre que celles-ci ont en tout temps accès aux requêtes. « Pour gérer la transition, on a dit aux adjointes administratives qu’en attendant, elles pouvaient communiquer avec le centre de service aux citoyens pour aller chercher l’information sur les dossiers dont elles ont besoin. »

Une première étape vers le retour à la normale pour le système a été franchie, soit de redonner la possibilité de créer de nouvelles requêtes. Quant à la réassignation des dossiers, cela devrait se faire très bientôt, assure M. Cyr.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.