Actualités

Longueuil pourrait légaliser les poules urbaines

Longueuil pourrait légaliser les poules urbaines
Aimée Lemieux
le 12 septembre à 15:00

Les poules pourraient-elles être permises sur le territoire de Longueuil? C’est ce qu’ont laissé entendre certains élus au dernier conseil municipal, après avoir été sollicités par une citoyenne qui milite pour leur légalisation.

 

La porte-parole du groupe Facebook «Pour la légalité des poules à Longueuil», Diane Beaucage, s’est adressée aux conseillers municipaux le 28 août dernier afin que la Ville revoie sa réglementation. Mais attention, dit-elle, «pas n’importe comment ni dans n’importe quelle condition».

 

«Le processus doit être bien encadré et convenu avec les représentants municipaux. Par exemple, ce que l’on pourrait imposer, c’est d’avoir un maximum de 5 poules dans sa cour ou encore, d’interdire les coqs», a-t-elle expliqué.

 

Une pétition pour que les poules urbaines soient permises a été déposée par Diane Beaucage. Elle récoltait près de 325 appuis au moment de son dépôt.

 

Accompagnée par plusieurs signataires au conseil municipal, la porte-parole a exigé une réponse officielle de la Ville «au plus tard le 4 décembre».

 

Ouverture des élus

 

Le conseiller du district Fatima-du-Parcours-du-Cerf, Steve Gagnon, a pris la balle au bond. «Sachez que je suis membre du groupe Facebook et que je suis d’accord pour que l’on développe un projet-pilote, qui doit évidemment être bien encadré», a-t-il répondu à la principale intéressée.

 

Le chef de l’opposition, Xavier Léger, a lui aussi affirmé sa «volonté de recevoir des poules en ville».

 

Du côté d’Action Longueuil, le conseiller Éric Bouchard a invité Diane Beaucage à lui écrire personnellement pour qu’une rencontre puisse être organisée. «L’administration y travaille et votre expertise pourrait aider», lui a-t-il dit.

 

Les poules urbaines sont notamment permises à Chambly, Saint-Bruno-de-Montarville et Terrebonne.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.