Actualités

Longueuil octroie 233 073 $ à DASH-L

Longueuil octroie 233 073 $ à DASH-L
Emilie Tremblay
le 14 novembre à 16:20

Les élus de Longueuil ont voté en faveur d’une aide financière de 233 073 $ à Développement de l’aéroport Saint-Hubert de Longueuil (DASH-L) pour la mise en place d’un projet d’opportunité visant à optimiser les accès routiers et d’un bureau de projet pour la création d’une aérogare.

DASH-L avait déjà obtenu de l’aide financière de la part du ministère des Affaires municipales et de l'Habitation (MAMH) dans le cadre du Fonds d'appui au rayonnement des régions (FARR). La première entente de financement était pour la mise sur pied d’un bureau de projet pour la construction d'une aérogare et l’organisme avait obtenu une contribution de 772 292 $ du MAMH. Pour l’entente sur le projet d’étude d’opportunité, DASH-L a obtenu une subvention de 160 000 $.

Pour ces deux projets, évalués à 1,6 M$, DASH-L ne pouvait pas obtenir un financement du MAMH dépassant 80 % de leurs coûts totaux. Or, l’organisme a affirmé qu’il n’avait pas les ressources financières suffisantes pour combler les sommes manquantes et a demandé à Longueuil de les verser.

Le développement de la zone aéroportuaire ne fait pas l’unanimité à Longueuil, et plusieurs citoyens se sont plaints du bruit engendré par les avions qui survolent le territoire. Cette subvention a aussi été contesté par les élus de l’opposition qui ont déploré le manque d’information quant à ce projet.

« En prévision de la séance du conseil de ce soir, nous avons demandé à voir le plan d’affaires de DASH-L afin de mieux comprendre à quoi s’attendre dans les prochaines années. On nous a répondu qu’il appartient à l’organisme de diffuser ou non son plan d’affaires puisque ce dernier est indépendant. C’est donc dire que le comité exécutif et la mairesse demandent aux élus de Longueuil d’injecter 233 073$ sans avoir vu le plan d’affaires. Je ne connais aucune banque qui accepterait ça! », a affirmé le chef de Longueuil Citoyen, Xavier Léger.

M. Léger a également indiqué que si la Ville n’avait plus de pouvoir direct sur DASH-L, elle pouvait cependant utiliser le levier financier pour faire valoir ses points. « Si les élus de Longueuil Citoyen reconnaissent l’importance d’appuyer [le développement de L'Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil (AMSL)], nous aurions souhaité que les Longueuilloises et les Longueuillois ne soient pas les seuls à assumer les risques […] », a-t-il poursuivi.

Le conseiller du district d’Iberville, Éric Beaulieu, s'est interrogé sur la volte-face de l’opposition. Il a souligné que l’ensemble du conseil avait voté en faveur de la demande de financement pour le projet d’aérogare, en janvier 2018, et s’était engagé à y mettre 20 % de la somme totale.

M. Beaulieu a également expliqué que ce financement servait à réaliser des études qui indiqueront quels impacts ces projets auront sur les citoyens. « À savoir si ensuite ça va créer plus de trafic aérien, c’est l’étude qui va nous le dire », a expliqué Éric Beaulieu.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.