Actualités

Longueuil: la passerelle de Normandie coûtera 8,8 millions $

Longueuil: la passerelle de Normandie coûtera 8,8 millions $
Pascal
le 19 mai à 00:00

Longueuil mettra le paquet pour remplacer la passerelle de Normandie, détruite en février 2015 par la benne d’un camion. La Ville dépensera 8,8 millions $ pour ce projet qui combine «accessibilité universelle, développement durable et innovation», a précisé Longueuil dans un communiqué. La nouvelle passerelle intégrera un belvédère qui sera aménagé sur le côté nord et qui permettra d’avoir une vue sur le centre-ville de Montréal et le fleuve Saint-Laurent. La pente pour accéder au sommet de la passerelle passera d’une inclinaison de 10 % à 5 %, ce qui permettra à la structure de «respecter les principes d’accessibilité universelle», notamment pour les citoyens à mobilité réduite. Finalement, la structure sera éclairée au DEL, ce qui la rendra bien visible la nuit. «Depuis toujours, les Longueuillois entretiennent une relation étroite avec le fleuve Saint-Laurent et ont pour ce cours d’eau un attachement profond, a déclaré la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire. «Le belvédère sur le fleuve sera un passage de la terre ferme vers les berges, mais aussi un élément phare de Longueuil, où nous pourrons observer notre environnement et réfléchir à notre histoire». La construction devrait commencer dès l’automne pour être complétée à l’été 2017. Pas que des heureux Le coût de construction a fait sourciller le conseiller indépendant de Laflèche, Jacques Lemire, qui a remis en question la capacité des Longueuillois de payer un tel projet, mardi, lors du conseil municipal de Longueuil. La conseillère de l’équipe St-Hilaire, Sylvie Parent, a d’ailleurs admis que si l’on avait remplacé la structure telle qu’elle était avant son effondrement, le coût du projet n’aurait pas dépassé 5 millions $. «Depuis l’époque, les normes ont changé, a expliqué Mme Parent. Pour se mettre au goût du jour, il faut aussi faire des investissements en lien avec ces nouvelles normes.» «On veut donner une signature à cette passerelle et donner une visibilité à Longueuil. […] Ce sera sans doute le plus beau projet de 2017 à Longueuil», a-t-elle ajouté. Une explication qui n’a pas semblé émouvoir M.Lemire et le conseiller de Greenfield Park, Robert Myles, qui ont voté contre la proposition. «On veut mettre [la passerelle] au goût du jour, mais a-t-on vraiment les moyens? Je n’y crois pas», a conclu M. Lemire.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.