Actualités

Les camelots de l’Itinéraire débarquent à Longueuil

Les camelots de l’Itinéraire débarquent à Longueuil
Pascal
le 16 juin à 23:00

Le magazine l’Itinéraire, une revue bimensuelle qui vise l’autonomisation des citoyens vulnérables, débarque à Longueuil, avec trois nouveaux camelots de la région, Annie, Gabriel et David.

La Ville de Longueuil, le journal l’Itinéraire et la Table Itinérance Rive-Sud (TIRS) en ont fait l’annonce cet après-midi, à l’église St. Mark.

Les deux lieux de vente choisis sont l’esplanade du terminus Longueuil et le parc St. Mark, dans le Vieux-Longueuil.

Pour la TIRS, il s’agit d’un projet-pilote qui vise non seulement la réinsertion sociale des citoyens en situation de vulnérabilité, mais aussi qui cherche à sensibiliser les Longueuillois au phénomène de la pauvreté.

De son côté, Christine Richard, directrice générale du journal l’Itinéraire, s’est dit très touchée de voir la mission du magazine s’étendre jusqu’à la Rive-Sud.

«Je suis vraiment émue de voir les camelots au fond avec leur dossard, c’est vraiment magnifique», a-t-elle dit avec émotion.

«L’itinérance n’est pas qu’une problématique montréalaise, c’est un problème malheureusement présent partout au Québec. La cohabitation sociale est également un défi pour de nombreuses villes en développement, dont Longueuil», a-t-elle ajouté.

Travail de terrain

Le magazine l’Itinéraire compte travailler de concert avec les experts régionaux présents sur le terrain dans une «nouvelle recette». Selon Mme Richard, c’est notamment la qualité de la mobilisation des acteurs communautaires de Longueuil qui permet de tester cette nouvelle stratégie, axée sur le terrain.

D’ailleurs, la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, y voit une occasion concrète pour les camelots «de se réinsérer dans la société» pour qu’ils «reprennent pleinement leur place de citoyen actif dans leur quartier».

Elle a d’ailleurs souligné l’entrepreneuriat dont doivent faire part les camelots, puisqu’ils achètent d’abord la revue, avant de la revendre.

Le magazine l’Itinéraire, fondé en 1993, se vend au coût de 3 $, dont 1,50 $ reviennent au camelot.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.