Actualités

Les affiches syndicales gagnent la Ville de Brossard

Les affiches syndicales gagnent la Ville de Brossard
Aimée Lemieux
le 02 août à 15:20

Après Québec, Sherbrooke et Montréal, les affiches d’allure électorale lancées par une coalition de syndicats ont gagné les « principales artères » de la Ville de Brossard, mais devront être retirées de façon imminente.

 

« La demande d’enlever ces affiches a été faite auprès du syndicat », a indiqué le directeur des communications, Alain Gauthier, précisant que cette coalition a « jusqu’à lundi » pour procéder. Elles peuvent être observées sur les grands boulevards de Brossard, comme Taschereau, Matte, de Rome et du Quartier.

 

Si les affiches ne sont pas retirées d’ici lundi, la Ville « va les enlever et facturer les frais aux syndicats impliqués », affirme M. Gauthier.

 

En vertu du règlement 397 de la Ville de Brossard, qui porte sur l’occupation du domaine public, « nul ne peut occuper le domaine public, en y installant ou non des ouvrages, des aménagements quelconques ou simplement en s’y installant, sauf si une autorisation est accordée ».

 

Rappelons que la mise en place de ces affiches préélectorales a provoqué un véritable bras de fer entre la coalition syndicale et certaines municipalités, comme Québec.

 

Ces pancartes litigieuses se moquent du Parti libéral du Québec (PLQ) et de la Coalition avenir Québec (CAQ), deux formations politiques qui sont « du pareil au même ». « Libécaquiste, Caquibéral », peut-on lire sur celles-ci.

La coalition regroupe le Syndicat canadien de la fonction publique, le Syndicat des métallos, le Syndicat canadien des employées et employés professionnels de bureau, l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale, l’Alliance de la fonction publique du Canada et le Syndicat québécois des employées et employés de services.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.