Actualités

L'aéroport de Saint-Hubert inaugure sa nouvelle piste principale

L'aéroport de Saint-Hubert inaugure sa nouvelle piste principale
Aimée Lemieux
le 31 août à 11:00

L’aéroport de Saint-Hubert a inauguré jeudi sa nouvelle piste principale, qui a fait l’objet d’importants travaux de réfection. L’objectif est maintenant d’attirer des transporteurs aériens à bas prix.

 

Cette mise à niveau, rendue possible grâce à un investissement de 13 millions $ d’Ottawa, marque le coup d’envoi d’une vaste stratégie de développement pour faire de cet aéroport une plaque tournante du transport aérien régional.

 

«La capacité portante de la piste était limitée et le pavage était en mauvais état», a illustré Charles Vaillancourt, président du conseil d'administration de l'Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil (AMSL). Après des mois de travaux complexes, l’aéroport de la Rive-Sud peut maintenant recevoir des Boeing 737 et des Airbus A220/320.

 

Prochaine étape : la construction d’une aérogare, afin d’attirer des lignes de type «low cost» et de multiplier les vols régionaux. «Un bureau de projet sera bientôt mis sur pied», a assuré M. Vaillancourt. L’aéroport a d’ailleurs reçu une enveloppe financière de Québec, au printemps, afin d’entamer sa réalisation.

 

Aéroport secondaire

 

Pour Charles Vaillancourt, développer les activités aériennes à Saint-Hubert cadre avec la vision qu’ont certaines villes américaines d’avoir un aéroport secondaire dans la métropole. «C’est un atout», estime-t-il. Cela permettrait aussi de faire compétition à Burlington et Plattsburgh, qui attirent chaque année des milliers de Québécois qui souhaitent voyager à rabais.

 

Par ailleurs, l’aéroport est «parfaitement situé», a-t-il rappelé, puisqu’«un voyageur qui atterrit à Saint-Hubert est à proximité de la gare de train, qui l’amène directement au centre-ville de Montréal deux stations plus loin».

 

Nuisances sonores pour les citoyens

 

L’inauguration de cette nouvelle piste pourrait-elle relancer le litige? Pas selon le principal intéressé.

«On a déjà des avions de cette envergure-là à l’aéroport et ce ne sont pas ces vols-là qui ont provoqué des plaintes. Ce sont les vols des écoles de pilotage», a-t-il spécifié.

 

«Les Boeing 737 opèrent du côté nord de l’aéroport. S’ils décollent vers l’est, ils sont par-dessus les champs, donc ils ne dérangent personne, et s’ils décollent vers l’ouest, ils sont par-dessus le parc industriel. Ce sont des avions qui montent très rapidement et qui, naturellement, disparaissent très rapidement.»

 

Rappelons que des citoyens, excédés par le bruit, ont intenté des poursuites judiciaires contre les écoles de pilotage de Saint-Hubert.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.