Actualités

La campagne électorale du Parti Montarvillois est lancée

La campagne électorale du Parti Montarvillois est lancée
Aimée Lemieux
le 02 octobre à 11:42

Si le Parti Montarvillois est élu pour un deuxième mandat au scrutin du 5 novembre prochain, c’est sous le signe de la continuité que l’équipe entend mener Saint-Bruno-de-Montarville.

Martin Murray, maire sortant et chef du parti, assure que s’il est élu pour un «deuxième et dernier mandat», il donnera «le meilleur» de lui-même pour les quatre prochaines années.

 

Le maire indique que les citoyens seront «des acteurs de premier plan, car plus que jamais, la transparence et la consultation seront au cœur des actions».

 

Qualifiant de «travail d’équipe» ce qui a été accompli depuis 2013, Martin Murray dit qu’il est «plus que satisfait de tout ce qui a été mis en place» avec les élus depuis la dernière élection.

 

Parmi ses différentes réalisations, le Parti Montarvillois rappelle notamment l’ajout d’une seconde période de questions pour les citoyens au conseil municipal, l’excédent de près de 4M$ généré en 2015 et 2016 à la suite de la «gestion rigoureuse des finances publiques», la mise en place d’un nouveau marché public et d’un service de taxis à rabais pour les adolescents.

 

Neuf grands engagements

 

Martin Murray et son équipe entendent mener à terme neuf grands projets d’ici 2021.

 

La construction d’un centre sportif, dont la livraison est prévue dans quatre ans, une meilleure offre de service en matière de mobilité active avec un lien vers la future station du REM, la protection à perpétuité de la forêt des Hirondelles et du boisé Sabourin, la mise en place d’une offre de transport léger à l’intérieur de la Ville, l’offre gratuite du bac brun et la collecte des matières organiques dès le début de l’année prochaine sont des éléments promis par le Parti Montarvillois.

 

Le compte de taxes sera maintenu au niveau de l’inflation, les entreprises seront davantage soutenues et les organismes communautaires verront leur financement bonifié, assure également l’équipe.

 

Martin Murray s’engage également à continuer sa lutte contre la structure de l’agglomération de Longueuil, un combat qu’il mène ardemment depuis 2016 avec les maires de Brossard et de Saint-Lambert.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.