Actualités

Jonathan Tabarah soumet sa candidature pour la présidence du conseil à Longueuil

Jonathan Tabarah soumet sa candidature pour la présidence du conseil à Longueuil
Aimée Lemieux
le 07 février à 14:00

Nomination d'un président du conseil municipal à Longueuil: à deux semaines de la prochaine séance, Jonathan Tabarah, conseiller du district Parc-Michel-Chartand, soumet sa candidature avec la ferme conviction que les élus pourront «passer à autre chose».

L'opposition officielle présente le jeune élu comme étant «impartial, respectueux et empathique», de même qu'«un homme de compromis qui possède un regard neuf».

Jonathan Tabarah l'affirme lui aussi: «à l'automne, c'était ma première campagne électorale et avant cela, je n'étais pas associé à aucune formation politique. Je viens vraiment de l'extérieur».

Le conseiller d'Action Longueuil Éric Beaulieu a d'ailleurs proposé la nomination de Jonathan Tabarah à la séance de décembre et c'est depuis ce moment qu'il «réfléchit à la question».

«L'impasse des derniers mois nous a bien montré que les autres conseillers n'arrivent pas à rallier le 2/3 des élus. Je pense pouvoir offrir une stabilité à long terme», a dit le principal intéressé en entrevue avec TVRS.

Revoir les pratiques du conseil municipal

Ses propositions pour dynamiser les séances du conseil ne trahissent pas son âge: M. Tabarah fait la promotion d'un virage numérique.

«Même si la personne n'est pas présente au moment du conseil, faute d'empêchement par exemple, elle pourrait enregistrer sa question d'avance, de sorte qu'elle soit intégrée à la période de questions», soumet le jeune élu, qui estime par ailleurs qu'il y a d'importantes lacunes en matière de support visuel.

En s'inspirant d'autres conseils municipaux, celui de Longueuil pourrait «revoir certaines politiques internes» et miser davantage sur le volet consultation publique, explique M. Tabarah.

S'il devient président, le conseiller du district Parc-Michel-Chartrand souhaite élaborer des «pratiques éducatives» et des «pratiques de vulgarisation», telles que des visites guidées de l'hôtel de ville avec des groupes d'élèves ou bien des simulations du conseil municipal.

«Il faut donner des outils aux citoyens pour qu'ils comprennent nos mécanismes: vulgariser le fonctionnement des commissions, du comité exécutif, le rôle des membres et des élus», explique-t-il.

Rencontres à venir

M. Tabarah souhaite maintenant rencontrer tous les élus afin de «répondre aux interrogations» et «d'exposer les projets» qu'il souhaite établir pour «dynamiser le conseil de ville».

Une première rencontre était prévue mercredi avec la conseillère indépendante Nathalie Boisclair.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.