Actualités

Investiture péquiste dans Marie-Victorin : deux nouveaux candidats font leur entrée

Investiture péquiste dans Marie-Victorin : deux nouveaux candidats font leur entrée
Pascal
le 06 juillet à 00:00

Deux nouveaux candidats ont récemment annoncé qu’ils rejoindront Catherine Fournier dans la course à l’investiture péquiste dans la circonscription de Marie-Victorin. Philippe Cloutier, ancien candidat bloquiste dans Longueuil–Charles-LeMoyne, et Sophie Stanké, animatrice, comédienne et ancienne candidate péquiste et bloquiste, se disputeront le siège laissé vacant par Bernard Drainville. M. Cloutier avait terminé deuxième lors du plus récent scrutin fédéral, quelque 4000 voix derrière la libérale Sherry Romanado. «J’habite la circonscription et j’y suis né. […] Je suis enraciné dans Marie-Victorin. J’ose espérer que les membres du Parti Québécois se reconnaîtront en moi et qu’ils m’accorderont leur confiance lors de l’investiture», a confié sur sa page Facebook le jeune trentenaire. Philippe Cloutier a étudié en Angleterre, en Allemagne et en France avant d’obtenir un diplôme de maîtrise en philosophie de l’Université de Montréal. Il a enseigné la philosophie au Mexique et au Collège Heritage à Gatineau. Quatrième tentative? Mme Stanké n’hésitera sans doute pas à jouer la carte de l’expérience, elle qui compte trois campagnes électorales à son actif, sans toutefois être parvenue à devenir députée. Au provincial, elle a tenté d’obtenir le siège de députée dans Saint-Henri–Saint-Anne en 2012, puis dans Laporte en 2014. Aux dernières élections fédérales, elle a tenté sa chance du côté de Châteaugay–Lacolle pour le Bloc québécois, mais sans succès. L’élection provinciale de 2018 deviendrait donc sa quatrième tentative pour obtenir un siège à l’un ou l’autre des parlements. Mme Stanké est depuis mars dernier la porte-parole du Mouvement Montréal français, un organisme dédié à la défense de la langue française.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.