Actualités

Importants travaux à venir au centre sportif Gaétan-Boucher

Importants travaux à venir au centre sportif Gaétan-Boucher
Aimée Lemieux
le 13 novembre à 14:20

Le centre sportif Gaétan-Boucher, construit en 1983, fera l’objet d’importants travaux de réfection en 2019. Évalués à 3,9 millions de dollars, ceux-ci permettront de remettre les installations aux normes d’aujourd’hui.

« Le bâtiment a 35 ans d’usure, sa remise à neuf est essentielle », explique d’emblée le directeur général, Martin Laflamme.

La plus importante partie de l’enveloppe, soit « 40 à 45 % des budgets », permettra de changer le système de réfrigération des glaces, qui fonctionne actuellement au fréon, une substance qui devra obligatoirement être remplacée bientôt. « On veut que le nôtre fonctionne au CO² », explique le directeur général.

Une subvention de 1 million de dollars sera attribuée par le gouvernement du Québec pour ces travaux. La différence est assumée par Co-Réna, l’organisme à but non lucratif qui est propriétaire du centre sportif.

Les baies vitrées, les estrades, les bureaux administratifs et les toilettes seront également modernisés. La salle d’entraînement, elle, agrandit.

Parmi les ajouts : une nouvelle salle de réception pour accueillir des événements, la possibilité de construire une terrasse extérieure qui pourra être utilisée par « les groupes d’été » et la mise en place d’un ascenseur pour les personnes à mobilité réduite.

La construction d’une troisième glace, non confirmée à l’heure actuelle, demeure dans les cartons. « La Ville de Longueuil et les deux paliers gouvernementaux sont toujours sollicités », indique Martin Laflamme.

De l’extérieur, le nouveau centre sportif promet de surprendre. « La façade va changer complètement. Ce sera tout nouveau, tout beau », commente le directeur général. Les plans et devis ne sont pas encore officiels, mais des photos seront partagées éventuellement.

De mars à octobre, pendant la durée des travaux, les usagers sentiront peu d’impacts. « 90 % de notre clientèle ne sera pas touchée. En retravaillant notre grille d’activité, on va être capable de les fusionner, de les concentrer. C’est sûr que l’entrée va être chambardée un peu, mais il va y avoir des entrées alternatives », indique M. Laflamme.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.