Actualités

Implantation d’un système de gestion de projets : La Ville de Longueuil doit refaire ses devoirs, et retourner en appel d’offres

Implantation d’un système de gestion de projets : La Ville de Longueuil doit refaire ses devoirs, et retourner en appel d’offres
François Laramée
le 09 décembre à 15:35

La Ville de Longueuil se voit dans l’obligation d’annuler l’appel d’offres pour l’acquisition et l’implantation d’un système de  gestion de projets après des analyses approfondies confirmant la non-conformité des deux soumissions reçues. Rappelons qu’en octobre dernier, la Ville avait suspendu le processus d’adjudication de contrat à la suite de la réception d’une lettre d’un des soumissionnaires, la firme Isios, remettant en question le processus d’appel d’offres.

Considérant que le processus était toujours en cours, la Ville avait jugé nécessaire de reporter la décision afin d’avoir le temps d’analyser s’il y avait eu un manquement. D’ailleurs, un communiqué avait été diffusé le 24 octobre dernier pour rappeler les règles entourant les processus d’appel d’offres de Longueuil et les raisons du report de l’adjudication du contrat. À l’issue des analyses effectuées, des communications par la firme Isios, contraires aux dispositions du Règlement de gestion contractuelle de Longueuil, ont été confirmées.

Ce règlement stipule que les seules communications permises pendant le processus doivent être adressées au contact fourni dans les documents d’appel d’offres, ce qui n’a pas été le cas. La soumission de la firme Isios a donc été rejetée pour non-respect du règlement et non-conformité aux exigences des documents d’appel d’offres. Ces analyses ont aussi permis de constater que la solution informatique prévue, de type info nuagique, est un contrat de service. La loi prévoit qu’il est nécessaire qu’un soumissionnaire détienne une autorisation de l’Autorité des marchés publics (AMP) pour soumissionner en vue de l’obtention de tout contrat de service de plus de plus de 1 M$. Or, la soumission déposée par le soumissionnaire Osedea totalisait plus de 1 M$ alors que ce soumissionnaire ne détenait pas l’autorisation de l’AMP.

Par conséquent, Longueuil a rejeté toutes les soumissions reçues et relancera un nouveau processus d’appel d’offres en 2020. Les critères seront revus afin de favoriser la concurrence et permettre d’obtenir davantage de soumissions.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.