Actualités

Hausse de la criminalité sur le territoire de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent

Hausse de la criminalité sur le territoire de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent
Emilie Tremblay
le 30 septembre à 10:50

Le plus récent rapport annuel de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent révèle une hausse du taux de criminalité sur son territoire.

En effet, les crimes contre la personne sont presque tous en augmentation. Les plaintes pour voies de fait sont passées de 566 en 2017, à 735 en 2018, une augmentation d’environ 30 %. Même constat pour les vols qualifiés sur une personne, qui sont passés de 7 en 2017 à 18 en 2018 et les vols qualifiés dans un commerce ou une institution financière, passant de 6 en 2017 à 22 en 2018.

Parmi les crimes contre la propriété, seuls les vols dans un véhicule sont en baisse. Les autres crimes, soit les introductions par effraction dans une résidence ou dans un commerce, les vols de véhicule et les méfaits sont en hausse. Les méfaits connaissent d’ailleurs l’augmentation la plus spectaculaire dans cette catégorie, avec 96 plaintes de plus qu’en 2017, soit une hausse de 25 %.

Selon Francis Lepage, capitaine de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent et responsable du département sociocommunautaire, il est difficile de dire exactement quelles sont les causes de ces différentes hausses. Il avance cependant que les policiers travaillent davantage sur le terrain et offrent plusieurs services d’orientation en partenariat avec divers organismes, ce qui aide les citoyens à se sentir en confiance et à davantage dénoncer.

D’autres crimes connaissent aussi des bonds fulgurants. Les policiers dénotent 60 % plus d’arrestations pour conduite avec facultés affaiblies en 2018, totalisant 400 arrestations en 2018 et 40 % plus de plaintes pour fraudes, totalisant 597 plaintes en 2018. Pourtant, M. Lepage assure que les policiers ont fait le même nombre d’opérations contre l’alcool et les drogues au volant que dans les dernières années. « Ça fait des années et des années qu’il y a des campagnes publicitaires et de prévention et je vois encore des personnes qui n’ont pas compris ou qui pensent que ça n’arrive qu’aux autres. […] Ça veut juste dire qu’on ne doit pas lâcher et continuer la sensibilisation et les présences policières. »

Le capitaine constate que certains crimes, comme les fraudes, subissent des augmentations dans plusieurs corps de police, comme le Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). Il estime d’ailleurs qu’un des meilleurs moyens de combattre ce type de crime est la collaboration avec les autres services de police, notamment grâce au transfert d’informations. « La criminalité souvent, elle se déplace, surtout les crimes contre la propriété », explique Francis Lepage.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.