Actualités

« Guignolée à l’année, un item à la fois », un concept du Complexe Le Partage

« Guignolée à l’année, un item à la fois », un concept du Complexe Le Partage
Juliette Poireau
le 04 mars à 15:30

Le Complexe Le Partage lance la campagne « Guignolée à l’année, un item à la fois » dans le but de bonifier les réserves de denrées alimentaires de trois organismes de la région qui peinent à garder une banque bien remplie hors du temps des Fêtes.

En effet, on remarque une pénurie de certains produits dans les garde-manger des organismes dès le mois de mars. Pour Frédéric Côté, directeur général de Complexe Le Partage, l’objectif du projet « est de nous éviter d’acheter par nous-mêmes des denrées non périssables pour nous concentrer sur l’acquisition de denrées périssables ».

Le Complexe Le Partage a dans l’obligation de remplir lui-même sa réserve alimentaire pour répondre aux besoins de la centaine de familles qui se présente dans ses locaux toutes les semaines. « J’aimerai beaucoup pouvoir leur offrir du lait », confie M. Côté à titre d’exemple.

Avec cette initiative, le Complexe Le Partage dont le siège social se trouve à La Prairie, ainsi que le Club des Copains de Delson et la Corne d’abondance de Candiac espèrent recevoir des denrées alimentaires durant toute l’année.

Pour ce faire, plusieurs magasins d’alimentation de la région se sont associés au projet, notamment les Marchés Lambert de Delson, La Prairie et Candiac, ainsi que les épiceries Metro à Sainte-Catherine, Saint-Constant et Candiac.

« Le principe d’un item à la fois est très important, souligne Frédéric Côté, car on invite les citoyens à en choisir un à donner, à chacune de leur épicerie. »

Les épiciers collaborateurs amassent les dons de la population grâce à des points de dépôts érigés à la sortie de leur établissement. De plus, plusieurs affichages ont été installés depuis le 1er mars, afin d’informer les citoyens sur le type de denrées qui pourraient être offertes à la guignolée.

« Ces affichages permettent de diriger les citoyens vers des denrées dont on a besoin, comme des produits tomatés, des cannes de protéines et de légumes, et des produits de base comme du sel, du poivre et des épices », détaille M. Côté.

Cette guignolée n’est pas bien différente de celle organisée durant le temps des Fêtes. Le concept reste le même : amasser de la nourriture ou autres produits du quotidien pour le redistribuer aux familles dans le besoin.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.