Actualités

Emplois d’été Canada : Au moins 131 emplois créés pour les jeunes de la circonscription Pierre-Boucher—Les-Patriotes—Verchères

Emplois d’été Canada : Au moins 131 emplois créés pour les jeunes de la circonscription Pierre-Boucher—Les-Patriotes—Verchères
Juliette Poireau
le 04 juin à 11:30

Le député bloquiste de la circonscription Pierre-Boucher—Les-Patriotes—Verchères, Xavier Barsalou-Duval, annonce la création de 131 emplois d’été grâce à un investissement de 525 000 $ réparti parmi une soixantaine d’organismes et d’entreprises du territoire, dans le cadre du programme Emplois d’été Canada.

Jusqu’à présent, 131 jeunes âgés de 15 à 30 ans ont pu décrocher un emploi d’été localement grâce à ce programme fédéral. Un demi-million de dollars sera versé aux organisations dont les projets ont été retenus afin d’offrir les rémunérations aux recrus et de veiller à la réalisation des projets.

En raison de la crise de la COVID-19, et pour répondre aux besoins des employeurs et des jeunes, des modifications temporaires ont été apportées au programme.

Tous les employeurs pourront recevoir jusqu’à 100 % du salaire minimum pour chaque travailleur grâce à l’augmentation de la subvention salariale. Normalement, les secteurs privé et public n’étaient admissibles qu’à obtenir au maximum 50 % du salaire minimum.

Également, la période des contrats est prolongée jusqu’au 28 février 2021 à la place du 28 août, et les employeurs ont l'opportunité d’embaucher des travailleurs à temps partiel, ce qui était impossible auparavant. Tous les emplois subventionnés par le programme devaient être à temps plein, soit d’un minimum de 30 heures par semaine pendant au moins 6 semaines.

Et puis, les employeurs financés bénéficieront d’une flexibilité pour modifier les activités de projet et du poste, notamment pour soutenir les services essentiels.

Toutefois, bien que le député Xavier Barsalou-Duval se réjouit de cet élargissement du programme, il déplore que le budget n’a pas suivi. « Plusieurs organismes sont affectés par la situation. La ministre devrait ajouter des sommes au programme pour éviter que l’on pénalise les demandeurs », a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les résultats n’étant pas encore finalisés, le député demande l’accélération du traitement des demandes. Habituellement, les organismes à buts non lucratifs, publics ou privés dont les projets sont retenus reçoivent une réponse au mois d’avril. En raison de la pandémie, les résultats ont commencé à arriver en mai.

Xavier Barsalou-Duval craint que certains demandeurs risquent de laisser tomber ou d’annuler des projets, ce qui provoquerait des pertes d’opportunités de travail pour les jeunes. « C’est inacceptable ! Il faut absolument accélérer le processus pour que l’embauche puisse se faire dans les plus brefs délais », s’est-il exprimé.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.