Actualités

DOSSIER | Les grands chantiers du secteur C à Brossard

DOSSIER | Les grands chantiers du secteur C à Brossard
Courtoisie: Ville de Brossard
Aimée Lemieux
le 21 juin à 17:41

Des projets majeurs d’infrastructures municipales et de complexes résidentiels sont en voie d’être réalisés et complétés, à Brossard, avec le début annoncé des premières phases de travaux, notamment pour Solar Uniquartier, le projet de Devimco Immobilier, estimé à 1 G$.

L’abattage d’arbres et l’excavation devraient commencer dans les prochaines semaines, alors que l’aménagement des égouts, des aqueducs, du pavé et de la chaussée sera lancé à l’automne, en face du Quartier DIX30, où sera situé le futur quartier.

Compte tenu de ces travaux, la bretelle d’accès à l’autoroute 10 via le boulevard Lapinière sera fermée à l’été.

Les autres phases de travaux suivront jusqu’à la fin 2018, indiquent les porte-paroles de la Ville de Brossard.

Parmi les aménagements prévus, une passerelle reliant le «mini centre-ville» au Réseau électrique métropolitain a été annoncée, de même que l’implantation de bornes de recharge électriques, la construction d’un complexe sportif, de deux hôtels et d’un centre des congrès.

Rappelons que Solar Uniquartier est un projet de type TOD (Transit-Oriented Development) et qu’en ce sens, il mise sur la mobilité active, donc les transports actifs (marche, vélo) et collectifs.

Autres projets immobiliers

Le chantier de l’Eco-quartier de la Gare, projet résidentiel multifamilial localisé sur le boulevard du Quartier, développé par Trigone Habitations, a été lancé ce printemps.

1400 logements seront répartis dans des habitations de 8 à 130 logements. La hauteur des complexes variera de 2 à 8 étages.

Les travaux, qui se dérouleront par phases également, représentent des investissements de 300 M$.

Brossard-sur-le-parc, troisième projet immobilier prévu à Brossard, sera composé de 520 unités d’habitations unifamiliales et de bâtiments multifamiliaux. La facture totale s’élève à 180 M$ et sera assumée par Groupe Molesini. Le début des travaux est prévu à l’hiver 2018.

Au total, les trois projets immobiliers, Solar Uniquartier, Eco-quartier de la Gare et Brossard-sur-le-parc, représentent des investissements privés de 1,5 G$.

Élargissement de Grande Allée et du boulevard du Quartier

La Grande Allée sera élargie entre la rue Baudelaire et l’autoroute 30. Les travaux impliquent de passer à trois voies de circulation de chaque côté, dont une voie réservée aux autobus dans les deux sens.

L’axe routier, qui relève des compétences des Villes de Longueuil et de Brossard, sera doté d’un trottoir d’un côté, d’une piste cyclable bidirectionnelle de l’autre et d’un terre-plein central. La facture de 20 M$ sera partagée entre les deux municipalités.

Même son de cloche du côté du boulevard du Quartier, alors que le réaménagement prévoit le passage à six voies. Or, chaque direction comportera une voie réservée, une piste cyclable ainsi qu’un trottoir.

Les travaux seront exécutés à l’été 2018, assurent les représentants de la Ville de Brossard.

Grand parc urbain

Le Grand parc urbain, qui encerclera le projet immobilier Brossard-sur-le-parc, inclura un circuit d’entraînement, une butte de glisse, un réseau cyclable et un plan d’eau.

Les travaux, estimés à 21,8 M$, commenceront à l’été 2018. Les trois phases de construction sont projetées jusqu’en 2021.

Une école préscolaire et primaire, située dans le Grand parc urbain et près des unités d’habitation, sera également établie.

Bien que le secteur C accueille le projet, «le Grand parc urbain sera le parc de toute la ville, de tous les résidents», a indiqué le maire de Brossard, Paul Leduc.

Viaduc du Quartier

Le viaduc du Quartier, qui sera officiellement inauguré à l’été 2019, surplombera l’autoroute 10 et deviendra le nouveau lien entre les secteurs C et L. Le coût de l’infrastructure s’élève à 47 M$.

Rappelons que le projet a fait couler beaucoup d’encre dans les derniers mois. Le cœur du débat était le financement du viaduc, plus précisément le règlement d’emprunt qu’avait initialement proposé le maire Paul Leduc. L’emprunt a fait l’objet d’un scrutin référendaire et a finalement été bloqué par la majorité des Brossardois.

Une demande de subvention a été faite au député de La Pinière, Gaétan Barrette, et les discussions seraient toujours en cours.

Les perturbations seront inévitables

La très grande majorité des travaux municipaux sera effectuée sur la période 2018-2019 et les impacts, notamment sur la circulation, «ne seront pas nuls», affirme Paul Leduc.

«Les perturbations seront inévitables. La Ville mise donc sur la réduction des impacts», explique le maire.

Pour assurer le bon déroulement des travaux avec incidences minimales, Brossard entend mettre en place un «comité de bon voisinage», une entité composée entièrement de résidents, donc «apolitique», chargée d’établir les communications avec le conseil municipal.

«Le comité est un moyen de dialogue entre les résidents du secteur C et le milieu municipal. Nous pourrons saisir les impacts des différentes interventions pendant l’avancement des travaux, de sorte que les enjeux et les informations soient transmis clairement», souligne Jacinthe Gouin, conseillère stratégique.

Les citoyens, de même que les élus, pourront toutefois assister aux réunions du comité de bon voisinage.

L’administration de la Ville indique qu’un appel de candidatures sera lancé pour pourvoir les postes du comité. Les modalités, à savoir le nombre de places, les critères de sélection et le calendrier des rencontres, ne sont pas encore fixées.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.