Actualités

Disparition de Jian Ping Li : un proche de son mari refuse de passer le polygraphe

Disparition de Jian Ping Li : un proche de son mari refuse de passer le polygraphe
Une récompense de 20 000 $ est toujours offerte (Pascal D.B. / TVRS)
Pascal Dugas Bourdon
le 12 janvier à 13:00

L’enquête entourant la disparition de Yian Ping Li et de son garçon connaît de nouveaux rebondissements : «une personne dans l’entourage du mari de Mme Li» refuse de se soumettre au polygraphe, a annoncé la police de Longueuil ce matin.

«On voudrait que [cette personne] passe le test de polygraphe, mais celle-ci refuse», a simplement expliqué la porte-parole Mélanie Mercille, qui refuse de dévoiler l’identité de cette personne d’intérêt.

Selon la journaliste Elizabeth Laplante de TVA Nouvelles, il s’agit de l’amie de cœur du père de l’enfant. La police de Longueuil refuse toutefois de confirmer cette information.

Quant au père de l’enfant, Hong Hui Lu, il a accepté de passer le test de polygraphe, mais la police n’a pas voulu dévoiler le résultat, car le dossier est toujours fait toujours l'objet d'une enquête.

Mme Mercille a d’ailleurs précisé que M. Lu s’était soumis au test au cours de la dernière année, mais elle est restée vague sur les raisons qui ont mené la police à exiger le polygraphe si tard dans l’enquête.

«Ce sont des techniques d’enquête qu’on utilise. Il y a d’autres choses à faire au début [de l’enquête] comme rencontrer les témoins, rencontrer le voisinage, et d’autres techniques qu’on ne peut pas vous dévoiler», a donné comme explication la porte-parole du SPAL.

Par ailleurs, la police de Longueuil considère toujours le dossier comme une disparition, même si «toutes les autres hypothèses sont envisagées».

Toujours 20 000 $ en récompense

Le SPAL a tenu à rappeler qu’une récompense de 20 000 $ était toujours sur la table pour quiconque offrirait des informations qui permettraient de retrouver les disparus.

D’ailleurs, le poste de commandement du SPAL sera établi jusqu’à 18 h à l’angle de l’avenue Stravinski et du croissant Sabourin, à Brossard.

Il est également possible de transmettre des informations par téléphone de manière confidentielle et anonyme au 450 463-7211.

Rappelons que Jian Ping Li et son garçon de six mois Xiao Feng Lu avaient disparu sans laisser de traces le 30 avril 2014. Ils avaient été vus pour la dernière fois par le père du jeune garçon, dans leur domicile du croissant Sabourin, à Brossard.

Malgré une centaine d’informations reçues du public, le mystère autour de cette disparition reste entier.

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.